Search
vendredi 22 juin 2018
  • :
  • :
Spark 2

Côte d’Ivoire/Banque Mondiale : Un accord de financement pour le renforcement et l’accès aux infrastructures de base

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La signature portant sur le financement du PIDUCAS (Projet de renforcement des infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires) a été paraphée entre le ministre de l`Économie et des finances représenté par le ministre Adama Koné et le directeur des Opérations de la Banque mondiale, Pierre Laporte, le mardi 27 juin 2017, à Abidjan.

La Banque mondiale contribue, par le biais des Programmes et Projets à impact direct sur les populations, à améliorer l’accès aux infrastructures de base. Cet accord de financement intervient dans la cadre de la remise à niveau et le renforcement des infrastructures sur toute l’étendue du territoire national, l’une des priorités du Gouvernement ivoirien. Ainsi, ce projet est orienté également dans le cadre du Programme National de Développement du Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour la période 2016-2020. L’ojectif du PIDUCAS, est de traiter les questions de développement inclusif de deux (02) grandes villes que sont Bouaké et San-Pedro et devrait s’étendre pour les phases à venir à d’autres villes de l’intérieur.

Côte d’Ivoire/Banque Mondiale : Un accord de financement pour le renforcement et l’accès aux infrastructures de base. © : DR

Le Projet sera financé par un Crédit aux conditions IDA à hauteur de cent vingt (120) millions de Dollars US, soit environ soixante-treize (73) milliards FCFA remboursable suivant une maturité de vingt-quatre (24) ans y compris un différé de cinq (05) ans. L’État ivoirien contribuera à hauteur de huit (08) millions de Dollars US, soit environ cinq (05) milliards FCFA. Il permettra d’améliorer l’infrastructure économique clé dans les villes de Bouaké et San Pedro afin d’accroître la compétitivité de ces deux villes, faciliter le développement des micros, petites et moyennes entreprises dans ces villes, en mettant un accent particulier sur les chaînes de valeur de l’industrie agroalimentaire et de la logistique à travers l’appui programmatique au développement inclusif du secteur privé.

Il s’agit pour le gouvernement ivoirien de parvenir à surmonter les obstacles à la formalisation et au développement et, l’appui institutionnel pour renforcer les capacités des prestataires de services locaux en vue d’une appropriation au niveau local et la durabilité des activités financées.

Le ministre Adama KONE, s’est toutefois félicité de la signature de cet accord de financement qui permettra au Gouvernement  d’accélérer son programme de renforcement des infrastructures pour le développement du pôle urbain en Côte d’Ivoire.

Rappelons que le PIDUCAS est axé sur trois (03) grands pôles que sont : l’amélioration de la performance des Infrastructures économiques ; l’appui au développement du secteur privé ; l’amélioration des institutions de la réglementation et de l’aménagement urbain.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *