Search
vendredi 20 avril 2018
  • :
  • :

Cour Pénale Internationale : Un Nigérian porté à la tête de l’institution

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Un Nigérian a été élu à la tête de la Cour Pénale Internationale avec effet immédiat, le dimanche 11 Mars 2018. 

Le juge Nigérian, Chile Eboe-Osuji succède avec effet immédiat à la juge présidente Silvia Fernández de Gurmendi, pour un mandat de 3 ans. Le juge Robert Fremr originaire de la république Tchèque a été élu premier vice-président et Marc Perrin de Brichambaut de France a été élu 2ème vice-président de la cour.

« Je me réjouis à l’avance de pouvoir travailler avec eux de même qu’avec tous les juges, les principaux responsables et le personnel de la Cour. J’entrevois également avec grand enthousiasme ma collaboration avec l’Assemblée des États parties, la société civile et la communauté internationale dans son ensemble, afin de consolider et renforcer le système du Statut de Rome, dont nous soulignons cette année le vingtième anniversaire d’adoption du Statut », a déclaré M. le président Chile Eboe-Osuji à la suite de son élection.

           Le juge Nigérian, Chile Eboe-Osuji succède à la juge présidente Silvia Fernández de Gurmendi / © DR  

De plus, il s’est dit reconnaissant envers celle qui l’a précédé ainsi que ces deux vice-présidentes, Mesdames les juges Joyce Aluoch et Kuniko Ozaki, pour le travail qu’elles ont accompli de même que le leadership qu’elles ont exercé.

La présidence de la cour Pénale Internationale est constituée d’un président et de deux vice-présidents, elle définit les orientations stratégiques de la cour. Conformément au statut de Rome, la Cour a aussi pour rôle la bonne administration de la Cour.

A l’issu de ces élections, 6 nouveaux juges dont une béninoise ont été élus par l’assemblée des Etats membres et ont pris fonction le vendredi 9 Mars dernier.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *