CULTURE : Bouaké a désormais son « École des Poètes »

La région du Gbêkê a abrité le lancement de L’École des poètes Bouaké, le samedi 7 juillet 2018. Cette cérémonie qui s’est déroulée à l’université Alassane Ouattara, a débuté par une conférence, avant un spectacle de Slam et Poésie de belle facture.

Une conférence animée par le Professeur Toh Bi Emmanuel, le Docteur Dieudonné Brou et M. Ariel Menelik Lao, Président de École des Poètes, a donné le ton de cette journée dédiée au Slam et à la Poésie. Les différentes interventions ont permis de montrer en quoi est-ce que le Slam et la poésie peuvent être importantes pour la jeunesse estudiantine. Il en est ressorti que les jeunes générations doivent s’approprier ces arts de la parole, pour être les témoins de leur temps. D’autant plus que selon le Professeur Toh Bi Emmanuel, « l’étudiant est le pont ombilical entre la rue et l’académie ».

                        De la gauche vers la droite, Dr Dieudonné Brou, Pr Toh Bi Emmanuel et M. Ariel Menelik Lao

 

La seconde phase de cette cérémonie a consisté à offrir un spectacle de Slam et Poésie aux participants. Abordant divers thèmes, plus de quinze slameurs issus de l’école des Poètes, ont invité leur auditoire à réfléchir, à s’interroger, à rire, à pleurer et parfois à voyager. D’ailleurs, deux slameurs Togolais, Jeff Eusebio et Menteur Ambulant, ont effectué le déplacement pour donner un cachet panafricain à cette messe des mots.

Mlle Sabrina Tongban, déléguée de l’Ecole des Poètes Bouaké, a expliqué que l’objectif à court terme de cette section sera de « toucher les lycées et collèges » pour étendre le projet. Selon elle, contrairement aux idées reçues, « la poésie intéresse encore les étudiants ». Elle en veut pour preuve qu’il existe « au sein des différentes universités, des sections poésie ». Et de conclure que « le plus pour l’Ecole des Poètes est de faire découvrir aux étudiants une autre facette de la poésie ».

                                    Mlle Sabrina Tongban, déléguée de l’Ecole des Poètes Bouaké

Pour ce qui est de Menelik Lao, Président de l’École des poètes, il soutient que c’est dans le souci d’étendre les possibilités de démocratiser la poésie, de permettre à ceux des autres villes de bénéficier aussi de l’École des Poètes, que la section de Bouaké a été installée : « nous prévoyons créer l’Ecole des poètes dans d’autres villes de Côte d’Ivoire, d’Afrique et même du reste du monde », a-t-il conclu.

Il faut préciser que L’École des Poètes est un projet qui vise à promouvoir la poésie, par la lecture, l’écriture, la performance oratoire et l’enseignement, en Côte d’Ivoire, en vue de lui donner une nouvelle impulsion. Initié en 2013 par le Docteur Alain Tailly, ce projet a un démembrement à Abidjan et désormais à Bouaké.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *