Le directeur Général de la police félicite l’agent giflée par le député Touré Yah

Le directeur Général de la police Ivoirienne, Youssouf Kouyaté, a félicité hier mardi, l’agent de police giflée par le député Touré Yah. L’incident remonte au vendredi 26 janvier dernier.

Le sergent-chef de police Kouamé Aya Kan a été félicité hier mardi par le directeur général de la police national ivoirienne, Kouyaté youssouf. Celui-ci a qualifié le comportement de sa collaboratrice « d’acte professionnel ». Il a profité de l’occasion pour exhorter les populations au respect de la déontologie de la police ivoirienne.

            Il a qualifié le comportement de sa collaboratrice « d’acte professionnel » / © DR 

Quelques jours après l’incident qui a mis aux prises le député de la circonscription Gbapleu et Guézon commune et sous-préfecture, et le sergent-chef de police Kouamé Aya Kan, le procureur de la République Adou Richard Christophe a suspendu les poursuites contre le premier cité. Cela suite à une demande d’annulation produite par l’assemblée nationale : « Cette demande étant conforme aux termes de l’article 92 de la Constitution, nous en avons donc tiré les conséquences », avait-il soutenu.

Lire aussi : Suspension des poursuites contre l’honorable Yah Touré : « On est obligé d’y accéder, on n’a pas le choix » (Procureur)

Rappelons que les faits se sont déroulés le 26 janvier à Cocody précisément au carrefour Riviera- Bonoumin. Selon plusieurs sources concordantes, l’agent de police était en service. Le député, vu l’embouteillage qui régnait, cherchait tant bien que mal à se frayer un chemin. C’est à ce instant que surgit le sergent-chef, indiquant au député la voie à suivre afin de maintenir l’ordre. Mais ce dernier soulignant l’urgence de la situation vu qu’il devait rendre visite à un malade, n’a pas apprécié cette manœuvre de l’agent de police. Dans la foulée, il eut des échanges houleux entre les deux protagonistes. C’est alors que le député administra une gifle au sergent-chef de police. Il faut préciser que le député a nié cette version des faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *