fbpx
Search
lundi 21 janvier 2019
  • :
  • :

E-Commerce : Afrimalin fait son entrée dans 8 pays africains

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le e-commerce africain a accueilli un nouvel acteur ce vendredi 15 septembre 2016. Spécialisé dans la mise en relation de vendeurs et acheteurs locaux, la plateforme Afrimalin a été lancée dans huit pays à savoir : le Benin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée, la République démocratique du Congo et Sénégal.

Afrimalin est une plateforme de mise en relation, gratuite, entre acheteurs et vendeurs. Elle s’adresse tant aux particuliers qu’aux professionnels et propose divers biens et produits (électroménagers, ordinateurs, biens de consommation, biens immobiliers…). L’avantage mis en avant par les responsables de la plateforme, c’est qu’elle permet aux acheteurs d’effectuer des comparaisons et d’acheter ainsi aux meilleurs prix. 

« En connectant les acheteurs et les vendeurs, Afrimalin représente un levier d’accélération pour les PME, les commerçants et les artisans à la recherche d’un nouveau canal de distribution simple et rapide. Afrimalin est une première porte d’entrée vers le digital pour de nombreux vendeurs africains. Nous les accompagnons pour réussir ce bond numérique », explique Mamadou Niane, co-fondateur et directeur des opérations d’Afrimalin. 

afrimalin-regionale-info

                                         Afrimalin a lancé ses activités dans 8 pays sur le continent africain

En plus des activités de vente et d’achat, Afrimalin  propose un service gratuit d’accès aux offres d’emplois, par la mise en relation de demandeur d’emploi et employeur. Sa cible principale est justement la tranche d’âge 20-45 ans de la classe moyenne. 

Basé à Dakar et à Conakry, Afrimalin est désormais accessible aux 26 millions d’internautes que comptent les 8 pays où elle est présente, et plus globalement à leurs  200 millions d’habitants. 

Le continent africain, en pleine révolution numérique, est très dynamique en ce qui concerne le e-commerce. Pour les acteurs qui se lancent dans ce secteur, les attentes sont surtout orientées vers le long terme, motivé par la croissance du nombre d’internautes et aux nouvelles habitudes de consommations des africains soutenues par le numérique :  

« D’ici 2025, Internet devrait contribuer à 10% du PIB africain. Les revenus liés au e-commerce devraient dépasser les 60 milliards d’euros annuels. L’Afrique francophone représente un tiers de ce marché et possède un potentiel très élevé », s’est réjoui Mamadou Niane.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *