Search
dimanche 16 décembre 2018
  • :
  • :

Ecobank Fin Tech Challenge : trois startups nigérianes raflent les trois premiers prix à Lomé

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le rideau sur le concours initié par la banque panafricaine, Ecobank, dénommé Ecobank Fin Tech Challenge s’est fermé le 21 juin 2017, dans la capitale togolaise, Lomé.

Ce concours a eu pour but de mettre en lumière le savoir-faire technologique des start-ups africaines du secteur de la technologie financière. C’est plus de 800 candidatures qui avaient été reçues lors de ce concours. 20 projets innovants ont retenu l’attention du membre du jury.

           Ecobank Fin Tech Challenge : trois startups nigérianes raflent les trois premiers prix à Lomé. © : DR

En effet, trois projets venus du Nigeria ont remporté successivement les trois premiers prix. Ainsi, la startup Irofit, qui propose une application qui permet aux banques d’effectuer des transactions financières en temps réel sans connexion internet. Ce projet remporte un chèque de 10 000 dollars, soit 8954,6 euros. La deuxième startup, Kudi.Al, remporte le deuxième prix avec un chèque de 7000 dollars, soit 4099,2 euros. Cette jeune pousse nigériane propose des services de facilitation de mode de paiements et d’analyse prédictive grâce à l’utilisation de Big-data. Enfin, le troisième projet primé a été Paylater, qui a reçu un chèque de 5000 dollars, soit 2929 euros. La particularité de ce projet, c’est de proposer, via un smartphone et une connexion internet, des prêts à des clients jusqu’à 500 000 nairas, soit 1570 dollars.

Lire aussi : MasterCard et Ecobank s’unissent pour développer le paiement mobile en Afrique

Selon le ministre togolais des Postes et de l’Économie numérique, Cina Lawson, l’usage des nouvelles technologiques financières est une opportunité qu’il faudra se saisir dans le but d’offrir de nouveaux services innovants aux utilisateurs. Il a ajouté ceci : « les TIC doivent être pleinement intégrées aux secteurs bancaire et financier pour favoriser l’émergence de nouveaux services »

Le constat fait pendant l’apothéose de ce concours, c’est la provenance des différents porteurs de projet. Les vingt finalistes du concours Ecobank Fintech Challenge proviennent essentiellement des pays anglophones et arabes à l’exception de la start-up burkinabé Mi Fa, le seul projet retenu venant d’Afrique subsaharienne francophone.

Tous les vingt projets bénéficieront d’un accompagnement sur mesure de la part du Groupe Ecobank sur un (1) an. Seuls, les projets viables et réalistes seront lancés sur les 33 marchés d’Ecobank sur le continent africain.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *