fbpx
Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Élections présidentielles au Gabon : Ping tape du poing sur la table, Bongo attend « sereinement »

Samedi 06

Au lendemain des élections présidentielles au Gabon, alors même que les résultats officiels n’ont pas encore été communiqués par la Cénap (Commission électorale nationale et permanente), le principal opposant, Jean Ping, est sorti de son silence en déclarant : « Je suis l’élu ». Du côté du président sortant, Ali Bongo, l’ont dit attendre « sereinement » les résultats.

Jean Ping Président autoproclamé ?

Dans l’après-midi de ce dimanche, Jean Ping n’est pas passé par quatre chemins pour annoncer sa victoire aux élections présidentielles du Gabon, devant la presse. Selon lui, les procès verbaux compilés au sein de son Quartier Général lui donnent une avance « claire et évidente », à mi-parcours des bureaux de vote que compte le pays :

« Je suis l’élu. J’attends que le président sortant m’appelle pour me féliciter Les tendances générales nous donnent vainqueurs vous avez déjoué les pièges de la fraude congénitale de ce régime que nous accompagnons, enfin, dignement vers la sortie » a-t-il confié à la presse.

Ali Bongo-Jean-Ping-Regionale.info

             Jean Ping et Ali Bongo, les deux principaux candidats aux élections présidentielles du Gabon

Après cette annonce, le candidat s’est offert un bain de foule et a reçu les félicitations de ses militants sortis massivement pour célébrer cette « victoire historique ».
Le camp Bongo n’a pas tardé à réagir. Ainsi, dans la même journée du dimanche, le Président sortant s’est adressé à ses militants. D’entrée de jeu, il a tenu à les remercier pour leur implication qui a permis de faire « une très belle campagne ». En réponse à la déclaration de son principal opposant, Ali Bongo a rappelé à ses militants qu’ils se doivent d’attendre les résultats de la Cénap :

« Nous avons fait une très belle campagne. Pour l’heure, mes chers compatriotes, nous sommes légalistes et nous sommes républicains, donc nous attendons sereinement que la Cénap annonce les résultats de l’élection ».

Alain-Claude Billie By Nze, porte-parole de Ali Bongo, est, lui, allé dans le sens de la victoire de son candidat, arguant que son avance est telle qu’elle « ne pouvait plus être inversée ». Jean Ping serait, selon lui, en train de forcer les résultats d’une « élection qu’il sait avoir perdue ».

Prudence et retenue

Face à cette ligne de démarcation qui se dessine, le ministère de l’intérieur, par la voix de son premier responsable, Pacôme Moubelet-Boubeya, est monté au créneau pour dénoncer une tentative de « manipulation du processus démocratique ». Il a, par ailleurs, rappelé que les différents acteurs devraient attendre la proclamation des résultats officiels prévue pour ce mardi, à 16 heures GMT.
A Libreville, le spectre de la méfiance se dessine, alors que les observateurs de l’Union Européenne (UE), qui ont supervisé le scrutin, doivent s’exprimer ce lundi à 12h00 GMT. Les populations ont encore en mémoire les violences qui ont entaché les élections de 2009 et qui ont occasionné des morts et de nombreux dégâts matériels :

« Ça donne l’impression qu’on est assis sur une poudrière et que ça peut se déclencher à n’importe quel moment, si le perdant n’accepte pas sa défaite », a confié un habitant du nom de Emmanuel Edzang à l’AFP.

Advertise – Regionale.info



2 thoughts on “Élections présidentielles au Gabon : Ping tape du poing sur la table, Bongo attend « sereinement »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *