fbpx

FMI : La Côte d’ivoire profite de la baisse des coûts des produits pétroliers

Samedi 06

La Côte d’Ivoire profite de la baisse des cours des produits pétroliers. Alain Feler, représentant résidant du fonds monétaire internationale, dans un point de presse, à expliqué les raisons de la bonne croissance de l’économie ivoirienne, en dépit d’une baisse en Afrique subsaharienne.

le Représentant Résidant du Fmi en Côte d’Ivoire, Alain Feler

                         Le Représentant Résidant du Fmi en Côte d’Ivoire, Alain Feler

En effet, selon un premier rapport publié par le Fonds monétaire international le mardi 03 mai 2016, dans laquelle était mentionné une chute de croissance des économies au niveau de l’Afrique Sub-Saharienne, du en parti à la chute du coût du pétrole et de la sécheresse, la Côte d’Ivoire, par compte tient la barre très haute. Selon Alain Feler, la Côte d’Ivoire a su résister à des facteurs extérieurs, qui ont ainsi permis au gouvernement ivoirien de mieux contrôler son déficit budgétaire. Ce boom et la croissance de l’économie ivoirienne doivent inspirer d’autres gouvernements ouest-africains. En outre, ce bilan positif a permis de porter le choix de la Côte d’Ivoire pour abriter ce mardi 04 mai 2016, les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne. L’auditorium de la primature a été le lieu choisi, sous la présidence de Danial Kablan Duncan, premier ministre ivoirien.

Pour Daniel Kablan Duncan, la morosité de l’économie internationale a atteint son plus bas niveau durant ses quinze dernières années. Cela se justifie par un taux de croissance en baisse se situant ainsi à 3 ;4 % en 2015. En 2014, ce taux était de 5 %. Une baisse de 2 points dus en particulier au durcissement des conditions financières mondiales.

A LIRE AUSSI : FMI : La croissance de l’Afrique sub-saharienne connait une baisse

Quant au représentant pays du FMI, Alain Feler, la croissance de l’Afrique en 2016, sera de 3 %. La volatilité des marchés financiers internationaux et le nouveau ralentissement de l’économie européenne sont un frein majeur à l’éclosion de l’économie africain qui dépend de celles-ci. Comme solutions, Alain Feler a préconisé un ajustement budgétaire, mais surtout un taux d’échange qui doit rester flexible en terme de politique monétaire. Il a également conseillé de renforcer la résilience et d’augmenter la compétitivité des économies qui restent des pistes durables d’une constante économie africaine.

Advertise – Regionale.info



One thought on “FMI : La Côte d’ivoire profite de la baisse des coûts des produits pétroliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *