fbpx
Search
vendredi 18 janvier 2019
  • :
  • :

FMI : La croissance de l’Afrique sub-saharienne connait une baisse

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le Fonds monétaire internationale annonce un ralentissement de la croissance économique sub-saharienne en 2016, avec un taux moyen de 3 %. Selon l’organisation monétaire internationale, ce ralentissement de la croissance économique des ses pays Sub-saharienne est du en majorité à la chute des cours des matières premières et la grande sécheresse dans un rapport publié le mardi 03 mai 2016.

Le rapport indique qu’il faut néanmoins des réformes par les gouvernements dans le but de renouer avec la croissance. En outre, cette baisse de croissance a affiché 3,5 % en 2015 et devrait chuter à 3 % en 2016. Par compte, les pays producteurs de pétrole payent le lourd tribu. Ce sont l’Angola et le Nigeria, les deux plus gros producteurs de l’or noir en Afrique. La baisse du coût du pétrole sur les marchés internationaux a des impacts sur leur économie qui dépendent à moitié du pétrole.

L'Afrique en plein chantier DR Autre Presse

                                              L’Afrique en plein chantier DR Autre Presse

Par ailleurs, la Côte d’Ivoire, le Sénégal en Afrique de l’Ouest connaissent un taux de croissance au-dessus de 5 %. Ses deux pays font partie des pays les plus réformateurs en Afrique selon le classement « Doing Business ». Une forte croissance soutenue par des projets structurants dont les infrastructures, l’amélioration des conditions de santé et les réformes du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) font de ses pays, les plus modernes en Afrique de l’Ouest.

A LIRE AUSSI : FMI : Une Croissance mondiale trop lente selon Maurice Obstfeld, conseiller économique et Directeur du Département des études

Le rapport indique également une amélioration des conditions d’affaires qui incitent des investisseurs vers ses pays. En Côte d’Ivoire, c’est le cas du gouvernement, à travers son centre de promotion et d’investissement (CEPICI) qui favorise la création d’entreprises avec une fiscalité souple. En somme, le FMI mentionne que des prévisions de croissance sont prévisibles nonobstant de gros défis à surmonter.




2 thoughts on “FMI : La croissance de l’Afrique sub-saharienne connait une baisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *