Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

Fusillade à Grand-Bassam : AQMI revendique l’attaque

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Dimanche 13 mars 2016, en début d’après-midi, des hommes armés ont attaqué trois hôtels situés dans la ville de Grand-Bassam. Cette attaque dont le bilan provisoire fait état de 14 civils et 2 soldats tués a été revendiquée par le groupe armé salafiste Al-Mourabitoune.

La ville de Grand-Bassam a été touchée ce dimanche 13 mars 2016 par une attaque meurtrière. Ville située à près de 40 km d’Abidjan, c’est l’endroit privilégié par les touristes, surtout les week-ends. C’est certainement ce détail qui a interpellé les assaillants dont le mode opératoire ressemble à tout point à celui employé par les djihadistes. Selon un communiqué officiel lu par Hamed Bakayoko, ministre de l’intérieur et de la sécurité, « les forces de défense et de sécurité ivoiriennes sont intervenues immédiatement et ont pu neutraliser six (6) terroristes ».

mokhtar-belmokhtar-Al-Mourabitoune-Regionale.info

                              Mokhtar Belmokhtar émir du groupe armé salafiste Al-Mourabitoune

Parmi les personnes tuées, l’on dénombre quatre occidentaux dont un français. Cette situation fait penser à l’attentat qui avait frappé la ville de Sousse, en Tunisie, en Juin 2015 et qui avait fait 39 morts. Les événements ont créé la psychose au sein de la population qui, après les attaques du Burkina Faso en janvier 2016, se montrait déjà très prudente quant à la fréquentation des lieux publics.

Une employée d’un des hôtels attaqués, que nous avons joint par téléphone, nous a fait comprendre que les assaillants ont accédé à l’hôtel du côté de la mer (la plage), évitant ainsi les cameras présentes au sein de l’hôtel : « A l’étoile du sud il y a deux entrées, à l’intérieur il y a des caméras, donc ils sont rentrés du côté de la mer ».

En début de soirée, le groupe armé salafiste Al-Mourabitoune, qui a rallié AQMI ( Al-Qaïda au Maghreb islamique) a revendiqué cette attaque. 

Plusieurs personnes ont été évacuées au CHU de Treichville, à Abidjan, alors que des images de personnes tuées continuent d’être diffusées sur les réseaux-sociaux. Un numéro vert a été communiqué par le gouvernement ivoirien pour toutes informations : (+225) 22 – 48 – 97 – 60.

En début de soirée, un calme précaire plane sur la ville de Grand-Bassam, tout comme à Abidjan où les plus prudents préconisent à leurs proches d’éviter les déplacements qui ne sont pas urgents.




8 thoughts on “Fusillade à Grand-Bassam : AQMI revendique l’attaque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *