Search
mercredi 21 février 2018
  • :
  • :
DOOGEE
Camon CM Full Ecran

Grève de la faim du Pr Amoa Urbain pour protester contre la cherté de la vie

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Protestant contre « la cherté de la vie et la mal gouvernance » l’universitaire Pr Amoa Urbain, observe depuis le 14 juin 2016, une grève de la faim devant la Basilique Notre Dame de la paix de Yamoussoukro.

                                                                               

Recteur de l’Université Charles-Louis de Montesquieu, le Pr Amoa Urbain égraine un véritable chapelet de griefs contre le gouvernement. Très remonté, l’universitaire fustige la gouvernance du Président Alassane Ouattara et dénonce une cherté de la vie sans pareille. Il explique son combat comme étant « un combat de principe et de lutte contre la faim sous le ciel ivoirien gorgé de pluies de milliards ». Il dénonce par ailleurs l’injustice que subissent les classes moyennes en Côte d’Ivoire. « Des paysans et des peuples meurent de faim et souffrent des affres des injustices » a-t-il déploré. À travers cette grève de la faim entamée, M. Urbain entend mener une bataille

Pr Amao Urbain - Regionale.info

« de libération de l’âme de la Côte d’Ivoire et de lutte contre la cherté de la vie et la mal gouvernance (…) de réhabilitation de l’âme et des valeurs fondamentales de la femme et de l’enfant du nord, du sud, de l’ouest et de l’est de la Côte d’Ivoire pour le bien-être de tous donc de la patrie et de chacun dans le respect de sa nationalité et de sa dignité » a informé le gréviste.

L’initiateur du Festival de la route des reines et rois dénonce également le « pillage de son intellectualité » et l’utilisation abusive et maladroite de ses recherches sur la chefferie traditionnelle.

Sa protestation ne s’arrêtera que si son combat est « entendu et compris par les autorités politiques ».

« Je ne partirai d’ici sans que j’ai des solutions, parce que c’est toute la Côte d’Ivoire qui souffre », a-t-il prévenu.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *