Search
dimanche 18 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

Grogne contre la CIE, enfin Toungara et ses hommes sortent du silence

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le vandalisme autour de la grogne contre la CIE inquiète le gouvernement. Pour prévenir  ces violences à Abobo, commune réputée violente,  le chef de cabinet du ministre du Pétrole et de l’Energie, Yéo Kolotcholoman a rencontré  des associations de consommateurs, ce samedi matin  à la mairie d’Abobo.


Il souligne que  le gouvernement veut les impliquer dans la prévention contre d’éventuelles violences liées aux revendications, afin d’éviter les incidents qui ont eu lieu à Bouaké.

« Notre  revendication est sociale, on ne veut pas que les politiciens fassent de la récupération. On ne peut pas aller revendiquer avec des armes. On demande à la population d’Abobo de ne pas se laisser manipuler. Nous lançons un appel au calme », précise Aka Yves.

Joint par politikafrique.info, le Président de l’Association pour la protection et la défense des intérêts des consommateurs de  Côte d’Ivoire(APRODICI), Aka Yves indique que la rencontre a été axée sur la déviation des revendications contre  la CIE.

« Les autorités comprennent nos revendications. Mais face à la tournure que prennent les manifestations, elle nous demande d’apaiser les populations », révèle t-il.

Une sortie qui ne peut que susciter interrogation face à la déferlante de violence depuis le 20 juillet dernier. Le ministre Adama Toungara sort-il de son mutisme parce qu’il s’agit d’Abobo dont il est le maire?

Fanta Gnoungo

Article publié avec la collaboration de politikafrique.info




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *