fbpx
Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Guillaume Soro assure qu’il n’ira pas « pleurnicher » devant le « Président Ouattara pour être vice-Président »

Samedi 06

Le Président de l’assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro, a entamé une tournée dans le cadre de la campagne des élections législatives du 18 décembre prochain. Candidat à Ferkessédougou, c’est dans cette localité qu’il a donné une conférence de presse au cours de laquelle il est revenu sur son « avenir politique ».

Cité par de nombreux observateurs comme celui qui pourrait devenir le vice-président de la Côte d’ivoire, Soro Guillaume ne s’était jusque-là pas prononcé sur cette question. Brisant le silence, il a d’abord tenu a expliquer les circonstances dans lesquelles il a été informé de la création du poste de vice-Président : « Le Président de la République Alassane Ouattara m’a reçu et m’a parlé de la nécessité et de la volonté de mettre en place la troisième République. J’ai marqué mon accord et le Président m’a indiqué qu’il allait créer un poste de vice-Président. Je l’ai accepté ». Se voulant rassurant, le PAN n’est pas allé par quatre chemins pour expliquer que pour lui, les choses sont « suffisamment claires » quant au fait que les alliances politiques imposeront surement le choix du vice-Président :

« Je suis moi-même suffisamment politique pour savoir que dans le cadre d’un rassemblement et d’une alliance, comme celle du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), comment voulez-vous que moi, je prenne la tête de ceux qui veulent mettre la pression sur le président en sachant qu’il a une alliance, que si le Président qui est du RDR (Rassemblement des républicains) qui est à la tête du pays, que son vice-Président ne soit pas choisi au sein du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) », a-il déclaré.

Soro Guillaume - Regionale.info

                                                                      Soro Guillaume  /  © DR 

D’ailleurs Guillaume Soro rappelle que c’est le jeu des alliances qui l’avait poussé à quitter le poste de premier ministre en 2010 en laissant la place au PDCI, comme convenu par l’alliance des dirigeants des partis membres du RHDP : « c’est pour donner la primature au PDCI que moi j’ai dû libérer le planché, je suis allé à l’Assemblée nationale Aujourd’hui dans le cadre de la troisième République, il m’a semblé normal que le poste de Vice-Président soit certainement réservé dans le cadre de l’alliance au PDCI ».

Lire aussi : Guillaume Soro : « Je privilégierai l’ambition collective à l’ambition individuelle »

De cette conférence de presse, il ressort que Soro Guillaume se veut réaliste et ne fait pas du poste de vice-président une priorité pour son avenir politique. Au pire des cas, il se « contentera », a-t-il poursuivi, du poste de Président de l’assemblée nationale : « C’est pourquoi, le petit poste de Président de l’Assemblée nationale, si on me le redonne, je serai content. Maintenant, c’est Dieu qui décide de tout. Si je suis élu, j’irai voir le Président Ouattara, le Président Bédié, s’ils sont d’accord que je sois le Président de l’Assemblée nationale, je le serai. Sinon, pour la vice-présidence, moi-même je sais que dans le cadre des arrangements politiques, je vous donne l’assurance que je ne serai pas de ceux qui iront pleurnicher, faire la pression au Président Ouattara pour être vice-Président ».

Advertise – Regionale.info



2 thoughts on “Guillaume Soro assure qu’il n’ira pas « pleurnicher » devant le « Président Ouattara pour être vice-Président »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *