fbpx
Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Guillaume Soro : « Je privilégierai l’ambition collective à l’ambition individuelle »

Samedi 06

Le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, souhaite que la nouvelle constitution puisse se baser sur les leçons du passé et être plus inclusive. Dans une interview accordée à RFI, la deuxième personnalité ivoirienne est revenue entre autres sur ses déboires judiciaires et son avenir politique.

Pour M. Soro, la nouvelle Constitution doit être inclusive et « s’imbiber des leçons à tirer de la guerre que nous avons connue ».

Lire Aussi : Affaire Guillaume Soro : La procédure de « dénonciation » préconisée par le Burkina Faso à la Côte d’Ivoire

« Il faudra bien une phrase pour interdire que la discrimination, la ségrégation, l’exclusion entre citoyens ivoiriens ne puissent prévaloir », souhaite-t-il.

Pour lui donc, il faut finir avec les problèmes de « l’ivoirité » et l’article 35 de la Constitution définissant les conditions d’éligibilité doit donc faire l’objet de dépoussiérage. D’ailleurs dit-il, les accords de Linas Marcoussis de janvier 2013, avait déjà jeté les bases.

Guillaume Soro , Président de l'assemblée nationale ivoirienne

Guillaume Soro , Président de l’assemblée nationale ivoirienne

La réforme constitutionnelle prévoit par ailleurs la création d’un poste de vice-président. À ce niveau, le chef de l’hémicycle ivoirien dit « donner la primeur » de sa position à l’occasion de la plénière qui se tiendra à l’Assemblée nationale.

À propos de l’affaire « des écoutes téléphoniques » qui a valu un mandat d’arrêt burkinabè émis en janvier dernier contre lui, puis annulé, Guillaume Soro s’en tient à la volonté du Chef de l’État de mettre en avant la diplomatie

« Je suis blessé et je considère qu’à partir du moment où c’est la décision du président de privilégier la voie diplomatique, je ne veux pas que quelques propos de moi soient interprétés d’une manière ou d’une autre»,

dit-il, affirmant par ailleurs avoir tiré un trait sur cette affaire.

« Ce qui m’intéresse, ce sont les affaires politiques intérieures de la Côte d’Ivoire».

Une politique intérieure que la deuxième personnalité du pays ne compte lâcher de sitôt. Il ne cache d’ailleurs pas sa volonté de rester à la tête de l’hémicycle.

Lire Aussi : Les mandats d’arrêt contre Guillaume Soro et Blaise Compaoré annulés

« Je serai candidat pour être député dans ma circonscription Ferke-Commune (…) et j’aimerais bien éventuellement rempiler au poste de président de l’Assemblée nationale », annonce-t-il.

À propos de la présidentielle de 2020 et d’une probable candidature sa part, il déclare :

« je privilégierai l’ambition collective à l’ambition individuelle. Je suis un homme de mission, et non un homme d’ambition.

Advertise – Regionale.info


Web redacteur ; Journaliste Radio


2 thoughts on “Guillaume Soro : « Je privilégierai l’ambition collective à l’ambition individuelle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *