Search
samedi 24 février 2018
  • :
  • :

Hausse du prix de l’électricité : Bouaké sous tension

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La ville de Bouaké (au centre) a connu ce 22 juin, le même sort que celle de Yamoussoukro et de Daloa. Une grogne contre la Compagnie Ivoirienne d’Électricité ( CIE) tourne au vinaigre. Bilan les locaux de la CIE en pièces et plusieurs autres entreprises saccagées.

 

La vague de colère qui anime depuis quelques jours les villes d’Abidjan a atteint le Chef-lieu de la région du Gbékê. Des manifestants en colère sont sortis dans la rue et ont convergé dans les locaux de la compagnie Ivoirienne d’Électricité. Dans leur élan, ils ont emporté tout le matériel trouvé sur place, sans oublier d’incendier les bâtiments. « Ils ont pillé, volé, cassé et brulé tout ce qui est comme agence de CIE à Bouaké ici » a déclaré un témoin appelé sur place.

Bouaké - Photo DR

Bouaké – pillage de la banque NSIA Photo DR

Cette grogne s’est répandue dans toute la ville et les casses se sont éclatées à d’autres locaux. » La banque NSIA située dans au quartier commerce, le commissariat du 3e arrondissement de Dar es Salam,la préfecture de police, la direction générale des impôts,le conseil général du Gbêkê ont été pillés et brulés », nous relate le témoin, qui fait état de tirs entendus et d’hommes armés parmi les manifestants.

cie b

L’on déplore au moins un mort et de plusieurs blessés.

BOUAKE 4 BOUAKE 3
Bouaké 2 BOUAKE6



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *