Les humanitaires du CICR ont été libérés

Les trois humanitaires du Comité Internationale de la Croix Rouge (CICR), enlevés samedi 16 avril à Kidal ont été libérés ce vendredi 22 avril.

Cette libération intervient au lendemain de la revendication officielle d’Ansardine, qui réclamait en échange de leur libération, celle d’un des leurs arrêté par la mission français Barkhane.

Nous avons arrêté trois personnes qui travaillent pour la Croix-Rouge.  Nous voulons, avant de les libérer, que Barkhane libère Miyatène Ag Mayaris  , avait déclaré un responsable du groupe, Nourredine Ag Mohamed.

L’on ne sait si l’échange a eu lieu, mais les humanitaires ont bel et bien été libérés. D’ailleurs le Président du CICR l’a confirmé sur son compte tweeter qualifiant cette libération de « la meilleure nouvelle » qu’il puisse obtenir. « Nos trois collègues sont libres, sains et saufs. » s’est-il réjoui.

Le lundi 18 avril, le comité avait annoncé avoir « perdu contact depuis le 16 avril avec trois de ses collaborateurs qui étaient en mission à Abéibara », localité située au nord de Kidal. Ces humanitaires « ont été interceptés par quelqu’un qui était à moto et qui leur a demandé de le suivre ». Il était quatre au sein de l’équipe, affirme le CICR, qui poursuit qu’un a été libéré. Le CICR n’a toujours pas révélé les identités ou les nationalités des humanitaires enlevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *