Search
jeudi 14 décembre 2017
  • :
  • :

ICASA 2017 : La Côte d’ivoire renforce son financement dans la lutte contre le VIH

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Lundi 4 décembre 2017, au Sofitel Abidjan-hôtel ivoire, s’est tenue, la 19ème édition de la Conférence Internationale sur le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles en Afrique (ICASA 2017). Portant sur le thème  « l’Afrique : une approche différente vers la fin du SIDA », l’ouverture de la conférence a été marquée par l’intervention du chef d’état SEM Alassane Ouattara.

 
 

Cette cérémonie a vu la participation de plusieurs personnalités, entre autres l’ex président Henri Konan Bédié et son épouse ; le Vice-Président, M. Daniel Kablan DUNCAN; le Premier Ministre, M. Amadou Gon COULIBALY, la première dame de côte d’ivoire, l’ambassadeur de l’ONUSIDA pour la lutte contre le VIH et la promotion du traitement pédiatrique, marraine de l’événement. SEM Alassane Ouattara a exprimé sa joie d’accueillir, pour la deuxième fois, cette conférence après celle de 1997 en terre ivoirienne.

Cérémonie d'ouverture ICASA-2017-Abidjan

                                                           Cérémonie d’ouverture ICASA-2017-Abidjan

La pandémie du VIH/SIDA à un impact social et économique très négatif, d’où la nécessité pour les acteurs nationaux et internationaux de conjuguer leurs efforts pour apporter des mesures adéquate pour l’éradication de cette maladie au sein de l’Afrique.

Depuis l’avènement du VIH, l’ONUSIDA annonce plus de 76 millions de personnes infectées et environ 35 millions de décès dans le monde

Cette édition est le lieu pour toute la communauté nationale et internationale de prendre ses responsabilités afin d’atteindre les objectifs fixés.

Pour ce faire, le gouvernement ivoirien a donc décidé de mettre des stratégies et des moyens afin de freiner cette pandémie.

« J’ai décidé de porter la contribution de l’Etat de Côte d’Ivoire à 21 milliards (soit 38 millions de dollars) de 2018 à 2020[ ] Il est important que la question de la santé des jeunes et des adolescents soit au cœur de vos réflexions » a expliqué Alassane Ouattara

La contribution totale de l’Etat de Côte d’Ivoire, de 2013 à 2017, a été d’environ 32 milliards de FCFA (environ 58 millions de dollars). Entre 2012 et 2016, la prévalence a chuté, selon les estimations de l’ONUSIDA, de 3,7 % à 2,7%.

Le chef de l’état a invité tout un chacun à se mobiliser autour de ce problème en évoquant le cas de l’épidémie d’Ebola qui avait frappé l’Afrique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.