Indiscipline au volant : Le permis à point bientôt en vigueur en Côte d’Ivoire

Le conseil des ministres de ce 03 novembre a vu l’adoption d’une « nouvelle réglementation » pour faire face à l’incivisme des conducteurs, le permis à point. 

Pour le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, cette décision s’impose au vu de la dangerosité que représente la route du faite du comportement des conducteurs. Ainsi, l’état pourra servir face à leur indiscipline :  

« Ce décret vise principalement à sanctionner et à réduire considérablement les comportements dangereux de certains usagers de la circulation routière », informe le ministre de l’économie.

Bruno-Nabagné-Koné-Regionale.info

Aussi poursuit-il, cela  va obliger toutes les personnes désirant faire de la conduite leur profession, à subir désormais une formation professionnelle qui sera élargie à l’instruction civique. En sa qualité de ministre de l’économie numérique, le porte-parole du gouvernement a annoncé « l’utilisation des TIC dans les établissements d’enseignement de la conduite automobile ainsi qu’en matière de contrôle du trafic, en matière de sécurité routière, en matière d’informations des usagers ».

Par ailleurs, conclut-il, cette mesure « organise une nouvelle nomenclature des permis de conduire notamment le permis de conduire A qui est désormais divisé en trois catégories en fonction des cylindrés, des cyclomoteurs, des tricycles, des cyclomoteurs et des quadricycles à moteur ». Ainsi l’on aura  des permis A1, A2 et A3 en fonction des catégories.

Cette disposition est en vigueur dans plusieurs pays. En France par exemple, le permis à point dans son fonctionnement affecte initialement un capital de 12 points. Certaines infractions au code de la route entraînent automatiquement une perte de points selon un certain barème. Lorsque le nombre de points affectés devient égal ou inférieur à zéro, le permis de conduire est invalidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *