fbpx
Search
vendredi 18 janvier 2019
  • :
  • :

INSÉCURITÉ : L’opération de déguerpissement à Adjamé crée la Psychose au sein des populations

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS
L’Opération «Abidjan ville propre» a atteint la commune d’Adjamé depuis plusieurs semaines. Cette commune a vu ses magasins et autres installations situés en bordure de routes et occupant illégalement le domaine publique détruits, au grand dam des commerçants. La situation s’est envenimée entre la « Casse » et le « boulevard Nangui Abrogoua », dès la journée du mercredi 24. Profitant de la situation de confusion, comme pour marquer leur mécontentement, des jeunes gens s’en sont pris à des passants. 
 Des mécontents… et des victimes
Initiée depuis plusieurs mois, l’opération de déguerpissement des trottoirs et des espaces occupés illégalement fait aussi des mécontents. Selon des témoignages de victimes, c’est à l’aide d’armes blanches, en l’occurrence des couteaux, des machettes et des gourdins, que les agressions ont eu lieu. Les agresseurs auraient agi dans le but de faire « payer au gouvernement, sa décision de les déguerpir ». Selon un témoignage recueilli par Abidjan.net auprès d’un élément des FRCI, une victime s’est vu arracher son téléphone portable et son portefeuille : 
« Mercredi dernier , aux environs de 10h, non loin de la gare nord à Adjamé, des jeunes microbes ont agressé une dame à bord de son véhicule personnel en faisant voler en éclats sa vitre avant. Avant d’arracher peu après de force, ses portables et son porte-monnaie. Personne n’est venue à son secours lorsqu’elle criait à l’aide», a-t-il soutenu sous le couvert de l’anonymat. 
CÔTE D’IVOIRE - Adjame : Les commerçants saluent le toilettage de l’axe « mosquée - Renault » © : DR

     CÔTE D’IVOIRE – Adjame : Les commerçants saluent le toilettage de l’axe « mosquée – Renault » © : DR

Psychose au sein des populations

Le jeudi, 25 août, en cours de matinée, un message de mise en garde a circulé auprès des populations. Ce message interdisait formellement les sites de « en bas du pont», « Black Market », « Mirador », « Liberté ». Sur les réseaux sociaux aussi, ce même message a circulé, créant une psychose au sein des populations. 
La situation dans cette commune est au beau fixe ce matin. Selon Cécilia Hao N’cho que nous avons contacté, le calme est revenu : 
« Ce matin, à 8 heures, quand je suis arrivé à la liberté CIE, tout allait bon train. La circulation était fluide. Seulement que les commerçants qui avaient été déguerpis sont revenus aux abords de la route » soutient-elle.
 




One thought on “INSÉCURITÉ : L’opération de déguerpissement à Adjamé crée la Psychose au sein des populations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *