Search
mercredi 13 décembre 2017
  • :
  • :

INTERNATIONAL : Emmanuel Macron propose des solutions au problème de crise migratoire

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le lundi 28 Août dernier, le Président Français, Emmanuel Macron, a eu une rencontre avec plusieurs dirigeants d’Europe et d’Afrique. Au centre des échanges, le problème de la crise migratoire qui a occasionné la mort de 140.000 personnes en méditerranée depuis 2014.

Un plan d’action en trois phases

Emmanuel Macron veut à travers cette réunion essayer de comprendre les différents moyens par lesquels ces migrants vont de leur pays à un autre et comment les éradiquer.  Pour arriver à éradiquer ce phénomène, il a mit en lumière un plan d’action en trois phases. 

En premier lieu, il a évoqué le problème du « réseau des passeurs » et a expliqué que la France, l’Europe en collaboration avec les pays d’origine de ces migrants, allait mettre tout en oeuvre pour démolir ce réseau. Il a aussi profité de l’occasion pour applaudir les efforts menés par le Niger depuis 2016 en ces termes : «  C’est cela que nous voulons généraliser ».  Le président Macron a proposé de se pencher sur le cas du Tchad et de la Libye  pour les aider à en faire de même.

        Les dirigeants Européens et Africains ont tous en commun de s’impliquer face au problème de crise migratoire / © DR 

En deuxième lieu, il a appelé tous les dirigeants qui ont pris part à cette rencontre à se montrer présent face à la situation sécuritaire qui prévaut en Libye, en précisant que l’Europe allait aider ce pays à améliorer le contrôle de ses eaux territoriales, de par l’équipement et la formation des gardes-côtes et aussi par le développement d’infrastructures humanitaires avec l’appui du haut commissariat pour les Réfugiés et l’Organisation Internationale des migrants(OMI).  

En dernier lieu, il a annoncé des actions concrètes envers le Tchad et le Niger. Le président Français entend mettre les ressortissants du Niger et du Tchad en sécurité le plus rapidement possible. Il explique que les ressortissants Africains désireux de demander asile pourront directement le faire depuis ces deux pays :

« Cette procédure qui permettra de donner cet asile en commençant dès le territoire africain, sera menée dans des zones identifiées pleinement sûres au Niger et au Tchad, sous la supervision du HCR, le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU ». 

Il a renchérit en disant que cette démarche permettra « d’éviter à des femmes et des hommes de prendre des risques inconsidérés dans une zone extrêmement dangereuse puis en Méditerranée ».

L’implication des Présidents Africains 

Les dirigeants Européens et Africains ont donc tous en commun de s’impliquer face au problème de crise migratoire. Les présidents Idriss Deby Itno et Mahamadou Issoufou estiment que le problème de migration ne peut être résolu que par le développement. Ils ont donc appelé leurs homologues Européens à leur accorder des financements pour la bonne marche de ce projet. 

«  Le problème fondamental restera toujours le développement, il faut des ressources », explique le président Idriss Deby en insistant sur le fait qu’il voulait voir la concrétisations des promesses de leurs confrères.  «  On est habitué à des annonces de nos partenaires depuis des années. Nous voulons des choses concrètes », a-t-il ajouté.

Son excellence Mahamadu Issoufou a quant à lui ajouté qu’il ne fallait pas faire que de le répression : «  Il ne faut pas faire que de la répression, il faut une dimension développement ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.