Le Kenya adopte la loi antidopage et peut espérer la participation aux J.O Rio 2016

Alors que le Kenya était mis sous pression par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) pour l’adoption d’une loi pour lutter contre le dopage, le parlement kényan a procédé à l’adoption de cette loi, le mardi 19 avril dernier, pour se conformer aux normes internationales.

Le Kenya pourrait participer aux J.O_Regionale.info
                                                                                 Le Kenya pourrait participer aux J.O_Regionale.info

A peine adoptée, la loi antidopage réclamée par l’AMA est rentée en vigueur au Kenya ce vendredi. Ce qui signifie que les athlètes kényans ne devraient pas manquer les Jeux Olympiques de Rio qui se tiendront du 5 au 21 août 2016.

Lors de son discours pour annoncer la signature de la loi, le président kényan, Uhuru Kenyatta, a plaidé en faveur de ses athlètes, d’une manière voilée : « J’ai le plaisant devoir de vous annoncer que ce matin [Vendredi 22 avril, Ndlr], j’ai signé la très attendue législation sur le dopage. Je suis persuadé que l’AMA considérera favorablement l’entrée en vigueur de la loi antidopage, et y verra un signe de notre engagement sans faille à nous conformer aux plus hauts critères internationaux ». 

Cette nouvelle loi permet de sanctionner de 1.000 dollars (872 euros) d’amende et/ou d’un an de prison les athlètes convaincus de dopage. Les personnes ayant fourni ou administré des produits interdits risquent une amende de 30.000 dollars (26.200 euros) ou trois ans de prison. 

« J’appelle nos athlètes et sportifs à observer le plus exigeant des codes de conduite », a ajouté le président kényan, assurant que « les quelques cas de tricheries que nous avons eu par le passé ne reflètent pas l’intégrité de nos athlètes.»

L’Agence Mondiale Antidopage doit se réunir le 12 mai pour décider si le Kényan doit participer aux J.O ou non.

Fin février, le directeur général de la Fédération kényane (AK), Isaac Mwangi, a été suspendu pour six mois, soupçonné de corruption dans la couverture de cas de dopage. 

3 réponses sur “Le Kenya adopte la loi antidopage et peut espérer la participation aux J.O Rio 2016”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *