fbpx
Search
jeudi 21 février 2019
  • :
  • :

La Côte d’Ivoire présente à la 60 ème session sur la condition de la femme à NewYork

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Euphrasie Yao Kouassi à pris part à la 60e session sur la condition de la femme à New York du 14 au 22 mars 2016, au siège des Nations Unies à New York.

La Ministre ivoirienne Euphrasie Yao

                                                                                    La Ministre ivoirienne Euphrasie Yao

Pendant son intervention à cette 60e session, la ministre ivoirienne de la promotion de la femme et de l’enfant, Euphrasie Yao Kouassi, a souligné la nécessité de changement de paradigme afin de bannir les « préjugés sexospécifiques qui sont des obstacles à la totale et efficace participation de la gent femme au développement. »

Le discours de la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, s’est notamment axé sur l’égalité, l’équité. Le thème de cette 60e session s’est déroulé autour du thème « L’autonomisation des femmes : faire progresser nos engagements. » Pour elle, il appartient au gouvernement ivoirien « de poser des actes concrets, de mettre en œuvre des stratégies innovantes et percutantes afin de réduire la paupérisation féminine ».

Selon Mme Euphrasie Yao Kouassi, il faut donner les moyens juridiques, institutionnels, formels et financiers aux femmes. Néanmoins, les femmes doivent prendre conscience de « ce catalyseur de développement qu’elles sont » et se mettre au travail en œuvrant davantage pour émerger dans ce monde en perpétuelle mutation où « l’excellence doit primer ».

D’une part, la ministre a noté que la femme possède toutes les compétences et les potentialités pour jouer sa partition dans l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) à l’horizon 2030 et a illustré ses propos en évoquant le programme Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI).

« La concrétisation des engagements n’est pas seulement la responsabilité des gouvernements. Les organisations en charge de cette lutte doivent en faire plus. Elles doivent mener davantage d’actions de terrain », a souligné pour sa part la secrétaire d’État adjointe du gouvernement des États unis pour la population, Anne Richard, qui s’est engagée à faire des plaidoyers et du lobbying pour la révision du rang protocolaire des ministères en charge du genre qui bénéficieront en outre d’un appui significatif.

Chaque année, la célébration de la Journée internationale de la femme (JIF) le 8 mars, fait suite à la rencontre internationale sur la condition de la femme, dénommée Session sur la condition de la femme. Cet important rendez-vous a lieu aux États-Unis, à New York, au siège des Nations Unies et enregistre la participation des experts en genre de divers pays du monde.




One thought on “La Côte d’Ivoire présente à la 60 ème session sur la condition de la femme à NewYork

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *