La FESCI donne deux semaines aux autorités pour satisfaire leur revendication

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a tenu ce week-end une assemblée générale au cours de laquelle elle a donné 2 semaines au gouvernement pour satisfaire la plate-forme revendicative.

La FESCI a décidé d’accorder encore du temps aux autorités pour satisfaire leur demande. Cette décision est suscitée par l’implication des autorités coutumières dans la crise qui prévaut dans les universités de Côte d’Ivoire. En effet, le secrétaire général permanent du forum des rois d’Afrique, Sa Majesté Tchiffi Zié Jean Gervais, a rencontré la semaine dernière les deux syndicats rivaux (FESCI et AGEECI), pour tenter de trouver des solutions qui aux problèmes minent l’espace universitaire.

« Par respect pour nos têtes couronnées dont notamment Sa Majesté Tchiffi Zié, nous voulons par cette décision laisser, le temps à la discussion et à la négociation » a soutenu le secrétaire général de la Fédération, Assi Fulgence Assi.

Lire Aussi : Université Félix Houphouët Boigny : Reprise des cours après deux semaines de grève

La FESCI est aussi revenue sur le cas des candidats au Brévet de Technicien Supérieur (BTS) qui ne sont pas encore rentrés en possession de leur convocation. Alors que les épreuves orales débutent ce mardi 16 août, M Assi prévient « Si nous constatons qu’un seul candidat n’a pas de convocation dans un centre, les épreuves orales seront annulées dans ledit centre ». À lui donc de rassurer cependant qu’il n’a pas matière à s’alarmer, car selon les responsables de sections FESCI des grandes écoles, ce sont très peu de candidats qui sont concernés. Néanmoins des solutions seront trouvées pour ces derniers, informe le leader de la FESCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *