fbpx

L’Afrique, zone favorable au trafic de drogue selon un rapport de l’OICS

Samedi 06

OICS-Logo-Regionale.infoL’Afrique est l’une des zones les plus favorables au trafic de drogue. Cette information ressort du dernier rapport publié par l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS).

L’Afrique de l’Ouest, point de transit

Le rapport présenté mercredi 02 mars 2016 à Dakar par Erik Van Der Veen, coordinateur pour le Sahel de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), s’inquiète de la situation qui prévaut en Afrique. En effet, selon ce rapport, l’Afrique de l’Ouest sert de point de transit des drogues en partance pour l’Europe :  » l’Ouest du continent est régulièrement utilisé par les trafiquants pour passer de la cocaïne et d’autres drogues en contrebande vers l’Europe. La cocaïne en provenance d’Amérique du Sud transite par certains pays de la sous-région avant de rallier l’Europe », précise le document.

Plusieurs pays se sont lancés dans la production de drogues et ne se limitent plus à simplement les importer. Ainsi, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et la Guinée fabriquent des drogues de synthèse en l’occurrence la méthamphétamine. En témoigne une importante quantité (plus de 100 kilogrammes) de cette drogue qui a été saisie au Sénégal en provenance du Mali.

Le Nord du continent n’est pas en reste. Le Maroc considéré comme l’un des plus grands producteurs de cannabis au monde est sans surprise un grand consommateur. Dans ce pays, la consommation est estimée à 12% (15-64 ans), bien au-dessus du niveau mondial estimé à 3,9%.

cannabis-Regionale.info

                                                               Une plantation de cannabis

Internet, le nouveau « circuit »

Le manque de contrôle et de lois claires sur l’importation de produits dangereux qui rentrent dans la production de ces drogues facilitent leurs expansions. De plus, il faut prendre en compte le fait que l’on observe ces dernières années la multiplication des vols entre les pays africains et les zones de forte production : « les aéronefs commerciaux sont l’un des modes de transport privilégiés pour ce trafic, l’augmentation du nombre de vols commerciaux entre le Brésil et l’Afrique de l’Ouest n’y est pas étrangère », stipule le rapport. En 2014, 120 kilos ont été saisis à Lagos, au Togo voisin, ce sont 286 kilos.

La facilité d’accès à internet (réseaux sociaux, sites de vente en ligne…), a fait naitre de nouveaux circuits pour écouler les drogues et produits jugés dangereux. Les trafiquants parviennent en utilisant ces nouveaux moyens, à passer à travers les mailles du filet : «avec l’augmentation du trafic en ligne, il est plus difficile pour les services de détection et de répression d’identifier les propriétaires et utilisateurs de sites web se livrant au trafic de précurseurs chimiques », précise le document de l’OICS.

Face à cette montée en puissance, les personnes dépendantes ont de moins en moins accès à des soins adéquats : « chaque année, en Afrique, seule une personne sur 18 souffrant de troubles liés à l’usage de la drogue ou de dépendance (en) bénéficie », conclu le rapport.

Advertise – Regionale.info



3 thoughts on “L’Afrique, zone favorable au trafic de drogue selon un rapport de l’OICS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *