Search
lundi 26 février 2018
  • :
  • :

L’armée détruit des champs de Cannabis en Casamance

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

L’armée sénégalaise a procédé, ce dimanche 24 avril , à la destruction de champs de Cannabis dans le nord sindian, localité située en basse Casamance.

Colonel Abou Thiam

colonel Abou Thiam, chef de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa)

Cette opération de destruction a été menée conjointement par les militaires et les gendarmes sur un champ de cannabis étendu sur environ un hectare. Cette récolte était exploitée par des rebelles, très actifs dans la région.

 L’exploitation de chanvre indien dans ces coins de notre territoire est chose connue. Il fallait donc attendre la maturation de ces champs pour aller les détruire  a affirmé le colonel Abou Thiam, chef de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) sur la radio BBC.

Il précise par ailleurs que « l’essentiel des ressources de ces éléments armés provient de pratiques illicites et d’une véritable économie criminelle ». Seulement, cette opération s’est confrontée à la vive résistance des rebelles et autres trafiquants. S’en est suivi des échanges de tirs. L’armée sénégalaise fait état « d’un bilan très lourd » du côté des rebelles et un léger blessé dans leur rang.

La Casamance, située au sud-est du Sénégal, entre la Gambie et la Guinée Bissau est, du faite de sa situation géographique, une zone à forte production de cannabis. Ce sont les indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), courant installé depuis 1982,  qui en sont les principaux bénéficiaires.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *