Search
samedi 24 février 2018
  • :
  • :

Le FPI compte porter plainte contre le Président et son gouvernement

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le Front Populaire Ivoirien (FPI), tendance Aboudramane Sangaré, a annoncé ce mardi 02 août dans une conférence de presse, son intention de traduire le gouvernement ivoirien devant les « juridictions nationales et internationales ».

« Harcèlement économique de la population », c’est la raison brandie par le FPI pour engager son action judiciaire contre le Président « Ouattara et son gouvernement ».

« Le FPI va porter plainte devant les juridictions nationales et internationales contre Alassane Ouattara et son gouvernement pour harcèlement économique et abus de position sur la population », a informé le Sécrétaire général du parti, Alphonse Douaty.

Il explique que leur l’initiative  est due aux récentes manifestations de protestations contre la hausse du coût de l’électricité qui ont fait “une victime, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels”. L’ancien ministre de l’Agriculture va plus loin et dénonce à travers le déploiement des forces de l’ordre, après les manifestations contre la CIE, “ l’État de siège” , «installé dans le pays sans aucune base légale ». Pour M. Douaty par ailleurs, la CIE n’est qu’une excuse du gouvernement pour, dit-il, « masquer » son « incapacité à donner un mieux-être aux populations ».

En réponse aux violentes manifestations contre la CIE qui ont secoué l’intérieur du pays, le gouvernement a annoncé en conseil des ministres de ce 27 juillet un déploiement massif des forces de l’ordre.

1137 éléments de tous les corps confondus ont été mobilisés et pour l’ensemble des autres villes où il y a avait des menaces, il a été mobilisé au total 6 671 éléments équipés de matériel de maintien de l’ordre, a déclaré le porte parole du gouvernement, Bruno Koné.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *