fbpx
Search
jeudi 21 février 2019
  • :
  • :

Le gouvernement limite le crédit de communication du Président

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

C’est une mesure inédite que le gouvernement burkinabè vient d’adopter. Elle vise à limiter le crédit de communication du Président, de ses ministres et autres chefs d’institution.

Le Président du pays des hommes intègres, Roch Marc Christian Kaboré, ne devra plus passer des appels au-delà de 400.000 FCFA. C’est le plafonnement mensuel du crédit de communication présidentiel décidé par le gouvernement burkinabè. Un montant alloué également au Premier ministre, au ministre d’État et aux ministres chargés de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères.

Quant aux Présidents d’institutions et les autres personnalités ayant le rang de ministre, la limite communicationnelle est de 200.000 F CFA. Le faisant, le gouvernement burkinabè attend réduire le train de vie de l’État et assainir le cadre réglementaire de gestion des finances publiques et faire des économies financières substantielles sur le budget de l’État. Lequel budget accuse un déficit d’environ 302 milliards de F CFA pour la gestion 2016.

D’autres mesures similaires ont été prises au niveau notamment de l’utilisation des véhicules de l’État, de la consommation d’eau, d’électricité et de téléphone des administrations publiques.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *