fbpx
Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Le Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs sensibilise le secteur privé ivoirien

Samedi 06

La Commission Nationale du Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (CN-MAEP), présidée par M. Bernard Konan a initié des échanges avec les groupes majeurs du secteur privé le mercredi à Abidjan. L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser le secteur privé sur les actions du Maep.

Les échanges ont porté sur un atelier de sensibilisation organisé par la Commission nationale du Maep en collaboration avec la Commission Affaires internationales et coopération de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci). Les initiateurs ont expliqué que la rencontre avait pour mission de sensibiliser le secteur privé ivoirien afin qu’il s’approprie le processus d’évaluation du Maep en Côte d’Ivoire, mais aussi renforcer les capacités des organisations du secteur privé en vue d’être des relais auprès de leurs membres.

les acteurs sensibilisés sur le Mécanisme Africain d`Évaluation par les Pairs (MAEP) La Commission Nationale du Mécanisme Africain d`Évaluation par les Pairs ( CN-MAEP), présidée par M. Bernard Konan a eu une rencontre avec les groupes majeurs du secteurs privé ce mercredi 27 juillet à Abidjan-Plateau. @Copyright : DR

les acteurs sensibilisés sur le Mécanisme Africain d`Évaluation par les Pairs (MAEP)
La Commission Nationale du Mécanisme Africain d`Évaluation par les Pairs ( CN-MAEP), présidée par M. Bernard Konan a eu une rencontre avec les groupes majeurs du secteurs privé ce mercredi 27 juillet à Abidjan-Plateau. @Copyright : DR

Pour le président de la Commission nationale du Maep, M. Bertrand Konan, il est nécessaire de vulgariser cet outil d’évaluation qui semble nouveau pour les Ivoiriens. Il revêt une importance capitale parce que « c’est un mécanisme qui se caractérise par une approche inclusive et participative » à t’il déclaré.

Selon lui, le mécanisme offre aux parties prenantes nationales l’opportunité de faire une évaluation de l’état de gouvernance sur 4 différentes thématiques que sont la gouvernance politique pour la démocratie, la gestion et la gouvernance économique, la gouvernance d’entreprise et le développement socio-économique.

Au nom de la Cgeci, le président de la Commission Affaires internationales et coopération, M. Guy M’Bengue, a promis de mobiliser les acteurs du secteur privé pour accorder au Maep l’intérêt qui lui est dû. À l’en croire, le mécanisme va atteindre ses résultats escomptés, parce la question de la bonne gouvernance est une question fondamentale dans le développement d’un pays, question qui est d’intérêt pour le secteur privé.

Pour rappel, il est important de noter que le Maep est un mécanisme de partage d’expériences et de renforcement des meilleures pratiques et des acquis en matière de bonne gouvernance. Il comprend le secteur public, le secteur privé et la société civile.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *