Search
dimanche 18 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

Les 10 points clés sur les primaires à droite en France

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

L’Institut Thomas More (ITM) publie une note intitulé « 10 point clés sur les primaires à droite : Enjeux, risques et conditions de succès », en France, les 20 et 27 novembre 2016.

Primaire france 2016                                                                                                                                        © 2016 AFP

Fondé en 2004, l’ITM est un think tank d’opinion, européen et indépendant, basé à Bruxelles et Paris.

Dans sa note récente d’Edouard Michon, de février 2016, l’ITM présente les principaux enjeux, risques et conditions de succès des premières primaires ouvertes à droite, organisées par les républicains « à tous les sympathisants de la droite et du centre », le 20 novembre 2016 et le 27, si aucun candidat ne dépasse 50% au premier tour, afin de sélectionner leur candidat à l’élection présidentielle de 2017. La liste finale des candidats sera rendue publique le 21 septembre 2016. Les Français de l’étranger pourront participer à ces primaires ouvertes où toutes les personnes inscrites sur les listes électorales consulaires pourront voter si elles le souhaitent sans avoir de carte de parti politique.

L’ITM souligne les fragilités de l’opposition du fait de ses dissensions internes, après quatre années dans l’opposition, la menace de la montée du Front National, confirmée lors de chacune des dernières élections, alors que le parti n’a pas encore retrouvé sa crédibilité et qu’il se prépare à un exercice inédit dans son histoire. Il rappelle la généalogie socialiste de la pratique des primaires, que ce soit les primaires socialistes de 2011 en France ou auparavant, celles de la coalition de centre-gauche du Parti démocrate italien en Italie, contre Silvio Berlusconi en 2005, toutes deux ayant porté au pouvoir François Hollande en France et Romano Prodi en Italie, avec 75% des voix pour ce dernier.

Les 10 points clés sur les primaires à droite en France, selon l’ITM, sont les suivants :

  1. Les Républicains, un parti fragilisé qui compte sur les primaires pour se relancer ;
  2. Généalogie de la primaire : une pratique venue de la gauche ;
  3. Le carré magique d’une primaire réussie : rassemblement, légitimité, dynamique, renouvellement ;
  4. L’objectif du rassemblement à portée, malgré quelques incertitudes ;
  5. Une légitimité sous condition ;
  6. Une dynamique par les idées difficile à faire émerger ;
  7. Un renouvellement (très) peu vraisemblable ;
  8. Les conséquences à long terme des primaires sur la vie politique française ;
  9. Immigration, sécurité, identité : les thèmes qui feront la différence ;
  10. Les conditions du succès.

Les Français attendent de ces élections un message neuf et des idées fortes, selon l’ITM, dans un contexte de chômage de masse, d’insécurité croissante et de menace terroriste.

Si les primaires ont toujours été historiquement des succès pour les partis de gauche en Europe, elles présentent pour la droite des risques et des écueils importants en novembre prochain, bien qu’elles soient le seul moyen de donner à la droite toutes ses chances pour l’emporter en 2017, selon l’ITM, sous réserve des trois conditions suivantes :
1. Le processus devra être irréprochable ;
2. Les hommes devront vaincre la défiance des Français et retrouver une crédibilité ;
3. La compétition devra se faire sur les idées et sur le fond.

La Lettre du Continent annonçait ces derniers jours la venue prochaine du candidat Nicolas Sarkozy aux primaires ouvertes de la droite à Abidjan, autour du 20 mars 2016, avec une audience avec le Président de la République Alassane Ouattara, puis un défilé des candidats aux primaires chez Ouattara.

Voir le site de l’Institut Thomas More (ITM)




One thought on “Les 10 points clés sur les primaires à droite en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *