fbpx

Les enseignants menacent les épreuves du baccalauréat

Samedi 06

Les épreuves du Baccalauréat au Burkina Faso risquent d’être troublées. Le syndicat des enseignants a déposé un préavis de grève à compter du 16 juin prochain.

 

Les enseignants burkinabè brandissent la menace de boycott des épreuves orales et écrites du baccalauréat qui commenceront le 21 juin prochain, pour faire entendre leurs revendications. Elles portent sur la grille salariale et indemnitaire (logement, astreinte, technicité), la revalorisation des fonctions d’enseignants assistants et d’enseignants à temps plein (ETP) et des fonctions académiques…

Du côté du gouvernement, l’on annonce des négations avec les principaux syndicats que sont, le Syndicat National Autonome des Enseignants-Chercheurs du Burkina Faso (SYNADEC), Fédération des Syndicats Nationaux des Travailleurs de l’Éducation et de la Recherche (F-SYNTER) et le Syndicat National des Enseignants du Secondaire et du Supérieur (SNESS). L’objectif de l’État Burkinabè, est de tout mettre en ouvre pour la bonne tenue des examens « comme cela a toujours été le cas depuis 1974 » indique-t-il dans un communiqué.

Pour le baccalauréat burkinabè session 2016, ce sont environ 25.000 intervenants qui seront mobilisés dans les 39 villes où sont reparties 71.712 candidats.

Advertise – Regionale.info


Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *