fbpx

Les journalistes des radios privées invités à être des professionnels 

Le président de la Conférence des journalistes  sportifs des radios privées de Côte d’Ivoire, Arnaud Gasa était ce matin en mission d’information et de sensibilisation à Adzopé.

En présence du directeur de la Maison de la communication d’Adzopé, Agnini Léandre, et du représentant du directeur régional des sports,  Alexandre Troukoula,  Arnaud Gasa a invité les confrères des radios locales à être des professionnels. Ce, en établissant les cartes de journalistes professionnels.

Il a expliqué les conditions d’acquisition des cartes professionnelles à ses hôtes. En outre, il les a invités à se former pour être plus compétitifs et opérationnels. 

      Les journalistes des radios privées invités à être des professionnels  / ©  DR

En ce qui concerne  la formation, Arnaud Gasa a indiqué que des partenariats ont été signés avec certaines structures pour des formations accélérées en vue d’obtenir au moins la licence. Un sésame qui va faciliter l’acquisition des cartes professionnelles. A l’en croire, seule  la carte professionnelle peut les rendre journalistes sportifs : « Le constat que nous faisons est que nous avons des animateurs sportifs et non des journalistes sportifs.  Le problème se pose lorsque vous voulez avoir votre carte. Pour avoir la carte, il faut une licence. C’est ce qui fait de toi un journaliste ».

Il a ensuite déballé le programme d’activité de cette organisation. « Nous avons mis sur pied un programme ayant pour but la formation et les rendez-vous de la conférence. Les rendez-vous de la conférence est une activité de notre organisation et nous sommes à notre 3e numéro qui se tiendra le 28 mars prochain à Radio Yopougon. C’est une lucarne réservée  aux acteurs du monde sportif  afin de découvrir les actions de la confédération. Depuis qu’on a commencé cette action, nous avons toujours eu le soutien du ministre des sports, Danho Paulin », a-t-il indiqué à la régionale.info. Agnini Léandre s’est dit impressionné de cette rencontre. 

Pour lui, la formation et le professionnalisme des animateurs locaux des radios va profiter à la région. « Nous avons été enrichis par ce que vous avez dit. Chacun sait désormais ce qu’il faut faire », a-t-il soutenu. 

Après avoir souligné la portée de cette initiation de formation, Alexandre Troukoula a dit prendre acte au nom de son département. Il a promis d’accompagner les journalistes  jusqu’à être membre de la conférence. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *