fbpx
Search
vendredi 18 janvier 2019
  • :
  • :

Lutte contre la traite des personnes : Le gouvernement adopte un projet de loi

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le Président de la République et ses ministres se sont penchés sur la problématique de la traite des personnes, ce mercredi 13 juillet 2016. Au cours du conseil des ministres, un projet de loi relatif à la lutte contre ce phénomène a été adopté.

 

Cette nouvelle disposition, à en croire le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, vise pour l’État de Côte d’Ivoire, à réprimer et prévenir la traite et l’exploitation des personnes notamment des jeunes filles.

« En accord avec les standards internationaux, ce projet de loi organise un ensemble de mécanismes de répression, de prévention et de protection en prenant en compte toutes les dimensions de ce phénomène », précise M. Koné.

Sont passibles de sanctions d’ordre pénal et pécuniaire, tous ceux qui s’adonnent au recrutement, au transport, à l’abus d’autorité et au transfert de personnes. D’ailleurs, un comité national de lutte contre la traite des personnes a été mis en place.

bruno Kone , porte parole du gouvernement ( Archive)

Bruno Kone , porte parole du gouvernement ( Archive)   DR

Ce projet de loi, souligne le porte-parole du gouvernement, ne s’arrête pas à la répression. Il prévoit aussi la protection et la prise en charge des victimes et témoins tout au long des processus judiciaires qui subviendront.

« Le gouvernement tient à lutter avec la plus grande énergie contre ce type d’infraction, de crime », a conclu le ministre de la Poste et de l’Économie numérique.

L’État s’est déjà doté d’une stratégie et un plan d’action national de lutte contre les personnes. Cette stratégie, qui se décline en quatre axes à savoir la prévention du phénomène de la traite des personnes, la protection et la prise en charge des victimes de traite des personnes, la répression et la poursuite judiciaire des actes de traite des personnes et enfin, la promotion de la coordination et de la coopération en matière de lutte contre la traite des personnes, coûtera à l’État de Côte d’Ivoire 8 milliards de FCFA sur la période 2016-2020.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *