Marche des femmes d’Abobo : La population s’en souvient 5 ans après

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La population d’Abobo n’a pas oublié la mort des 7 femmes, survenue le 03 mars 2011, pendant la crise post électorale. Cinq ans après le drame, elle commémore  les disparues.

Les parents des victimes du 03 mars ont toujours les larmes aux yeux. Bien qu’ils souhaitent que justice soit rendue, ils prônent toutefois le pardon : « nous invitons les parents à tourner la page, mais nous souhaitons que justice soit rendue » demande Awa Ouattara, au nom de victimes, exhortant par ailleurs les hommes politiques à mettre tout en œuvre de sorte à ne plus impliquer la population dans leurs différends. Et à Bamba Mamadou de plaider, au nom des parents des victimes, pour une érection d’un monument au rond-point d’Abobo, histoire dit il, de rendre un hommage à ces « braves femmes ».

Quant à la ministre de la Solidarité et de l’Indemnisation des victimes, professeur Mariétou Touré, elle s’est attristée du fait que certains parlent de « complots de Bissap » , concernant la mort de ces femmes. Elle n’a pas manqué de promettre une indemnisation pour toutes les victimes de la crise postélectorale et d’indiquer que justice sera rendue. Les différentes familles des victimes ont reçu, nom de la direction du RDR, une enveloppe de 500 000 FCFA.

 

Marche à Abobo

                                                                                  Marche à Abobo

Abobo Commune martyre…

La commune d’Abobo a payé un lourd tribut pendant la crise post électorale. « Le massacre des femmes d’Abobo » est parmi les drames qui y ont eu lieu. Il fait partir des crimes imputés à l’ex-chef d’État Laurent Gbagbo, dont le procès est en cours à La Haye. Il y a 5 ans, en pleine crise post électoral, ces femmes marchaient pour, dit-on, « faire respecter le verdict des urnes ». Alors qu’elles scandaient “Gbagbo, dégage !”, “On ne veut pas de Gbagbo”, “Alassane [Ouattara] président”, ces femmes ont été la cible de tirs, par les forces de défense et sécurité loyales à l’ex-président. Lequel a toujours nié le rôle de ses forces et le sien, parlant de montage.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *