Search
samedi 24 février 2018
  • :
  • :

MASA 2016 : Abidjan, Capitale de la culture made in Africa

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La capitale économique ivoirienne sera durant une semaine, le centre névralgique de la culture Africaine. Le Marché des Arts et du Spectacle Africain (MASA), véritable condensé des activités culturelles d’Afrique et d’ailleurs a ouvert ses portes ce samedi 05 mars 2016, et ce jusqu’au 12 mars prochain. Plus de 400 artistes sont attendus sur les bords de la lagune Ébrié.

« Réinventons les arts », c’est autour de cette thématique que gravitera la 9e édition du MASA. Un marché qui entend donner toute sa place aux créateurs d’Afrique, continent, à en croire le Premier Ministre, Daniel Kablan, déjà fortement ancré dans la culture. « Nous, les Africains, avons l’émergence culturelle depuis des siècles et nous sommes maintenant à la recherche de l’émergence économique » , a t’il affirmé à la cérémonie d’ouverture du marché. Et ce n’est pas le directeur du Masa , Pr Yacouba Konaté, qui dira le contraire, lui pour qui les valeurs culturelles du continent sont indubitables. « Personne n’a encore soutenu que l’Afrique est sous-développée culturellement et artistiquement » affirme t — il.

MASA 2016 : Un programme lourd…

 

Centrafique Egypte Ghana nigeria senegal MALI

 

Le public venu de 37 pays, n’aura pas à s’ennuyer durant le MASA 2016. Ce sont environ 426 artistes représentant 67 groupes qui se produiront en musique, en théâtre, en conte, en humour et en danse. Des artistes venus pour la plupart d’Afrique, mais aussi d’Europe et des États-Unis.

Pour cette 9e édition, plusieurs innovations majeures sont enregistrées. Il s’agit de spectacles de marionnettistes ivoiriens et de musiciens venus Brésil — pays invité d’honneur — de défilés de mode, de danse contemporaine et de projections de films, le tout éclaté dans quelques communes d’Abidjan. Au nombre des innovations, figure le « Great Black Music », une exposition sur l’histoire des grandes musiques, et la création du « MASA école », l’ouverture d’une grande scène pour les arts de la rue.

Adaman Dramé du Burkina Faso

                                                                Adaman Dramé du Burkina Faso

Le MASA, une histoire

Le MASA a été officiellement créé lors de la deuxième Conférence des ministres de la Culture et de la Francophonie qui s’est tenue à Liège (Belgique) en 1990. Les ministres francophones réunis à cette occasion ont pris la décision de créer ce marché pour renforcer les capacités des professionnels africains des arts vivants (musique, théâtre, danse) et permettre l’accès des productions africaines et de leurs artistes au marché international.

La première édition a été organisée à Abidjan en 1993 par l’Organisation Internationale de la Francophonie et le Ministère ivoirien de la Culture. Le MASA est devenu le 5 mars 1998 un « Programme international de développement des arts vivants ». Structure indépendante, son siège est fixé à Abidjan après la signature d’un accord entre le MASA et le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire en janvier 1999. Ce programme de développement culturel des arts du spectacle africain a pour objectifs principaux la facilitation de la circulation des créateurs et leur production en Afrique et dans le monde, le soutien à la création et à la production de spectacle de qualité, la facilitation de la circulation des créateurs et leur production en Afrique et dans le monde, la facilitation de la circulation des créateurs et leur production en Afrique et dans le monde, la formation des artistes et des opérateurs de la chaine de production des spectacles et le développement du secteur des arts de la scène (Musique, Théâtre, Danse) relevant du continent africain.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *