MEDEF : Opération de charme de M. Pierre Gattaz à la tête d’une forte délégation d’entrepreneurs Français

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS
La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a servi de cadre d’échanges entre la délégation française, conduite par M. Pierre Gattaz, patron du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) et des chefs d’entreprises ivoiriens ce mardi 26 avril 2016.
L’objet de cette visite s’inscrit dans le cadre du développement de l’économie ivoirienne par l’apport des PME étrangères. Ces échanges ont porté sur le thème « Résoudre ensemble les grands défis de demain ». Dans son allocution face au patronat français, le président de la CGECI, M. Jean Kacou Diagou a rappelé brièvement l’historique des échanges économiques entre la France et la Côte d’Ivoire. Pour Le Patron ivoirien, Jean Kacou Diagou, le gouvernement ivoirien a fait d’énormes réformes au niveau de son code d’investissements, très souple qui permet aujourd’hui à bon nombre d’entreprises et de PME internationales de prendre part au développement économique de la Côte d’Ivoire.
Gattaz-Diagou-regionale.info

                                          Pierre Gattaz et Jean Kacou Diagou lors d’un point de presse à La CGECI

 
Les atouts culturels, économiques, sociaux et politiques de la Côte d’Ivoire restent la clé de voûte pour les acteurs français désireux d’investir dans ce pays qui reste malgré des crises connues, la locomotive économique au niveau de l’Afrique de l’Ouest francophone, le hub d’Afrique de l’Ouest (40% du PIB des 8 pays de l’UEMOA). La langue française notamment est un grand atout également pour les entrepreneurs Français de comprendre et de s’adapter à l’environnement local.
Jean Kacou Diagou, lors de cette rencontre a insisté sur le fait que la France devait reprendre sa place en tant qu’acteur majeur dans le processus de ré-dynamisation de l’économie ivoirienne. Selon lui, « La politique passe, les entreprises restent ». La part de marché de la France en Côte d’Ivoire. De 25% en 2002, la France est passé à 10% en 2014. Le souhait pour le patron de la CGECI, c’est de voir de nouveaux acteurs français jouer ce grand rôle. Le gouvernement ivoirien et le patronat ont mis en place un Plan National de Développement (PND) pour soutenir la croissance ivoirienne qui est de 9%.
Le MEDEF a débarqué à Abidjan avec 150 personnes, 100 chefs d’entreprises, dont 75% de PME. Le patronat français vient en Côte d’Ivoire depuis 20 ans et il s’agit de la 12ème délégation, mais de la première conduite par son président. Cette délégation comprend des chefs d’entreprises, des organisations, des écoles renommées telles Science Po, HEC, CNAM, qui séjournera pendant trois jours à Abidjan pour des opportunités d’affaires. Il s’est dit heureux d’être en Côte d’Ivoire dans le but de chercher de la croissance dans plusieurs secteurs dont le numérique, le secteur minier, l’agro business, etc. et ceux de manière durable. Le patron du MEDEF, souhaite avec sa délégation, accompagner la Côte d’Ivoire dans un processus gagnant/gagnant, inscrit dans la durée et ainsi, accompagner le Président de la République de Côte d’Ivoire, S. E. M. Alassane Ouattara dans l’émergence de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique de l’Ouest, « un président visionnaire et éclairé », selon ses termes.
Pour rappel, ces échanges ont permis l’accord de signatures de trois conventions entre le MEDEF et la CGECI, portant sur le secteur du numérique, de l’enseignement professionnel et l’entrepreneuriat.
                            La conférence de presse con-jointe entre le MEDEF et la CGECI

                                                       




3 thoughts on “MEDEF : Opération de charme de M. Pierre Gattaz à la tête d’une forte délégation d’entrepreneurs Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *