Meilleures chaînes logistiques sous-régionale : La Côte d’Ivoire à la 5e place  

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS
 Le 28 juin 2016, la Banque Mondiale a publié son rapport sur les capacités des pays dans le domaine de la performance logistique. Dénommé Connecting to Compete 2016 : Trade Logistics in the Global Economy, la Côte d’Ivoire avec un score de 2,60 occupe la 95 place mondiale sur 123 pays et la 5e place sous-régionale (Afrique de l’ouest).
 
Issu d’une enquête auprès de 1050 responsables d’entreprises exerçants à travers 132 pays, ce rapport met en exergue les performances et les difficultés que rencontrent certains pays dans le domaine de la logistique commerciale. Différents domaines, dont la qualité des infrastructures de commerce et de transport, les procédures de dédouanement, la compétence et la fiabilité de l’expédition de cargaisons ont été prises en compte afin d’établir un indice de performance et un classement mondial par pays.
 L’Allemagne, occupe le premier rang mondial avec un indice de 4,23 tandis que, du côté du continent noir, l’Afrique du Sud se positionne en tête des pays du continent avec un score de 3,78, occupant également la 20e place mondiale.
Du côté des pays de l’Afrique de l’Ouest, c’est le Burkina qui tire son épingle du jeu avec un score de 2,73 pour la 81e place mondiale et la 10e africaine. Le Ghana se positionne à la 2e place de ce classement sous-régionale avec un score de 2,66 pour la 88e place mondiale. Viennent à la suite de ce classement des pays comme le Nigeria, le Togo et la Côte d’Ivoire qui occupe la 95e place mondiale et la 15e place africaine avec un score de 2,60.

La publication des indices de performance permet aux décideurs d’améliorer ou d’adapter leurs stratégies afin d’être plus performants.
Depuis les débuts de la parution de notre indice, nous avons pu prouver aux décideurs le rôle crucial de la logistique, indépendamment du niveau de revenu d’un pays
, a déclaré Jean-François Arvis, spécialiste principal au pôle mondial d’expertise en Commerce et compétitivité du Groupe de la Banque mondiale et coauteur du rapport.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *