fbpx

Meilleurs titres de Papa Wemba : les 10 choix des lecteurs

Samedi 06

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba, s’est éteint sur la scène du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo, le 24 avril 2016, à Abidjan. Sa discographie riche de 30 albums a conquis le cœur de plus d’un à travers l’Afrique et même au-delà.

Afin de lui rendre hommage, la rédaction de la Régionale a initié un sondage qui a permis d’établir un classement des meilleurs titres de Papa Wemba. Il est évident que ce classement est loin d’être objectif, cependant, il permet de faire un tour d’horizon de la discographie du « roi de la sape ».

1 – Maman – Nouvelle Écriture (1997)

Ce titre, hommage à la mère, est sans aucun doute l’un de plus beaux de Papa Wemba. Comme dans la carrière de tout artiste, la femme a toujours occupé une place de choix, et plus encore quand il s’agit de la mère. Ici, Wemba rend hommage à la sienne, mais aussi à toutes celles du monde en mettant en avant leurs qualités. Puis, il déplore son départ dans l’autre monde. Ce passage obligé qui transforme une vie à jamais, quand celle qui met au monde quitte ce monde. « Maman, si tu étais encore en vie, je t’aurais demandé de me faire revivre ces moment-là », dit-il en substance.

2 – Maria Valencia – Le voyageur (1992)

« Maria Valencia » est le second titre le plus récurent dans le choix des internautes. Sorti en 2012 sur l’album « Le voyageur », ce titre s’inscrit dans la pure tradition rumba si chère à « Bakala dia Kuba ». Les paroles font référence, vraisemblablement, à un hommage à « Maria Valencia ». Même si elle débute par un « Ave Maria » qui pourrait faire allusion à la Vierge Marie, il est difficile de définir celle de qui l’artiste parle exactement.

C’est d’ailleurs avec l’album « Le Voyageur » que Papa Wemba signera, pour la première fois, avec un label international à savoir « Real World » de Peter Gabriel. En 1999, le titre « Maria Valencia » est utilisé par le réalisateur italien Bernardo Bertolucci pour son film Paradiso e inferno. C’est sans aucun doute l’un des titres les plus révélateurs de l’artiste.

3 – Blessures – Maitre d’école (2014)

En 1977, Papa Wemba crée son orchestre nommé « Viva la Musica », au sein duquel King Kester Emeneya, de son vrai nom Jean-Baptiste Emeneya Mubiala, a fait ses classes. Avec le titre « Blessures », Papa Wemba chante sa douleur après le décès (le 13 février 2014 à Paris) de celui qu’il définit comme une personne qui a «bouleversé quelques données dans le répertoire de Viva La Musica ».

4 – Ye te oh – Notre Père – Rumba (2009)

L’album « Rumba » sort en 2009. Wemba est au sommet de son art et compte déjà parmi les artistes dont la musique est considérée comme l’une des plus abouties du continent. Le titre « Ye te oh » pouvait difficilement ne pas faire partie de cette liste. En 2010, il le revisite avec l’artiste franco-néerlandaise Ophélie Winter. Preuve que sa musique est universelle.

5 – Yolele -Emotion (1995)

« Yolele » a contribué à faire connaître Papa Wemba à l’international. C’est en 1995 que ce titre est découvert par les mélomanes, en même temps que l’album « Emotion ». A cette époque, il s’impose en occident et en Amérique avec « La World Music », car ne s’inscrivant pas dans une catégorie occidentale contemporaine bien précise.

Lire aussi : Papa Wemba, rétrospective d’une mort brutale !

6 – Wake-up – Wake-up (1996)

Papa Wemba a contribué à faire éclore plusieurs talents du Congo. Parmi ceux-ci, un certain Koffi Olomidé qui rejoindra l’orchestre « Viva La Musica » (1978-1979), en tant que chanteur. Plusieurs années après leur « séparation », les deux hommes unissent leurs voix sur le titre « Wake Up » issu de l’album éponyme. Après le décès de Papa Wemba, Koffi Olomidé a affirmé ceci lors d’une interview : « le meilleur duo de la vie, il l’a fait avec moi, dans Wake up ».

7 – Show me the way – Emotion (1996)

Ici, Wemba souhaite que l’on puisse l’aider, en le prenant par la main, afin qu’il trouve le chemin. Le bon chemin car comme le précise les textes de cette chanson « les gens sont mauvais ». La sincérité de ce titre est certainement pour beaucoup dans son succès auprès du public car en définitive, chacun a ses moments d’errance et d’incertitude.
« Show me the way » fait partie de l’album Emotion sortie en 1996.

8 – Kaokokokorobo – Legend (2001)

Ce titre replonge dans les profondeurs de la république démocratique du Congo ( RDC) si cher à Wemba avec ce refrain qui ne laisse pas indifférent : « Je suis madinken, tu es mandiken, elle est mandiken, nous sommes mandiken, vous êtes mandiken, ils sont mandiken ». Kaokokokorobo fait partie de l’album « legend » sorti en 2001.

9 – Poule de la mort – Maitre d’école – 2014

« Poule de la mort » restera l’une des dernières productions de Papa Wemba. Ce titre est compris sur l’album « Maitre d’école » sorti en 2014. « Formateur des idoles » (Wemba) sert la rumba comme il sait bien le faire avec une touche de modernité qui prouve que malgré le temps, il a su toujours s’imposer tout en s’adaptant aux évolutions des sonorités.

10 – Rail On – Emotion (1995)

Dernier de ce classement, « Rail On » fait pourtant partie des titres qui ont boosté la carrière de Wemba de l’autre côté de l’atlantique. En effet, l’année de sa sortie, l’album se vend à plus de 500 000 exemplaires aux Etats-Unis. L’artiste décroche ainsi un disque d’or et est même consacré meilleur artiste africain de sa catégorie par la presse américaine. C’est aussi cet album qui marque l’ouverture de « Jules Presley » vers un style de musique plus international.

Pourtant avant la sortie de cet album, Wemba avait toutes les appréhensions :

« J’étais très ému en enregistrant cet album. Ce n’est pas que j’ai peur de chanter- je chante depuis 25 ans – mais sur cet album, j’ai pris une direction musicale totalement différente, donc j’ai peur de la réaction du public. C’est un moment intense. Quand j’ai décidé d’être un artiste international, j’ai monté un groupe différent (Viva la Musica International) du groupe original (Viva la Musica) qui lui, joue pour mon public zaïrois venu pour entendre une musique typiquement africaine. Je n’ai jamais mélangé les deux styles qui représentent des aspects différents de ma personnalité musicale ».

Tout est bien qui finit bien. Papa Wemba part en laissant derrière lui un répertoire riche, varié qui plus est une véritable source d’inspiration pour toutes les générations qu’il a influencé durant plusieurs décennies, et même au-delà.

Avez-vous des préférences ?

Advertise – Regionale.info



2 thoughts on “Meilleurs titres de Papa Wemba : les 10 choix des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *