Micro-finance : En Côte d’Ivoire, c’est plus de 138,2 milliards FCFA octroyés

Le secteur de la microfinance en Côte d’Ivoire a octroyé quelque 138,2 milliards de francs CFA de crédits, à la date du 31 décembre 2015, a annoncé jeudi, le président de l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFD-CI), Georges Kouassi Yao, lors d’une conférence de presse co-animée à Abidjan-Plateau avec le directeur exécutif, Cyrille Tanoé et l’administrateur, Hélène Diarra.

Une Vendeuse dans les rues d'Abidjan @DR photo
                                           Une Vendeuse dans les rues d’Abidjan @DR photo

Selon le conférencier, ce montant est en hausse de 37,23 % comparativement à celui de 2014 pour un secteur composé de 62 institutions agréées avec 309 points de service et enregistre 1 028 000 clients ou sociétaires. Les domaines économiques les plus financés sont le commerce, le crédit à la consommation, l’artisanat et l’agriculture.

Au titre de l’épargne, la somme collectée est passée de 126,2 milliards de francs CFA en 2013 à 146,7 milliards de francs CFA en 2014 et se plafonne à 175,7 milliards de francs en 2015. La microfinance en Côte d’Ivoire, ont indiqué les conférenciers, se caractérise désormais par une diversification des services offerts aux clients tels que le transfert d’argent, l’usage de la monnaie électronique, le courtage d’assurances, les virements de salaires, l’éducation financière des clients, la présence de distributeurs automatiques de billets, etc.

L’APSFD-CI articule sa vision autour de trois axes stratégiques, à savoir une contribution à la professionnalisation du secteur, une représentation, un plaidoyer et une défense des intérêts collectifs des membres et une information des acteurs et du public sur le domaine.

Créée en 1998, l’APSFD-CI vise à promouvoir un secteur de la microfinance professionnel, responsable, inclusif qui contribue à l’amélioration des conditions de la vie des ménages en Côte d’Ivoire.

Une pensée sur “Micro-finance : En Côte d’Ivoire, c’est plus de 138,2 milliards FCFA octroyés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *