Search
mercredi 21 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

NIGER : Amos Sawyer invite les Nigériens à voter dans le calme

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS
Les Nigériens ont voté ce dimanche 21 février pour une présidentielle couplée à des législatives. Plus de 170 sièges de députés sont à pourvoir. Quinze candidats se disputaient le fauteuil présidentiel.

Amos Sawyer

Amos Sawyer

Lors de sa visite pour la supervision de ces élections, l’ancien président intérimaire du gouvernement d’unité nationale du Libéria, Amos Sawyer, a appelé les électeurs nigériens à accomplir leur devoir civique dans le calme.

Il a lancé cet appel lors de la visite effectuée  dans plusieurs bureaux de vote à Niamey, notamment ceux situés dans les écoles Gaweye 1, CEG 20, Gaye I et II, CEG V et Yantala 4.
Il s’est dit heureux du déroulement pacifique des opérations de vote dans l’ensemble des bureaux qu’il a visité.

 
«Pour l’instant, tout se passe bien et nous ne déplorons aucun incident. Nous espérons que les présentes élections vont se poursuivre dans ce sens et qu’elles se dérouleront dans le calme et la sérénité, malgré le retard qu’a connu le démarrage des opérations de vote ce matin dans les bureaux que nous venons de visiter», a affirmé M. Sawyer.

 
Accompagné de la commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité  de la Commission de la CEDEAO, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, et du directeur des Affaires politiques de cette Commission, Dr Remi Ajibewa, Amos Sawyer est allé apprécier de visu le déroulement de ce double scrutin législatif et présidentiel.

 
Le chef de la mission d’observation électorale de la CEDEAO et la délégation qui l’accompagnait ont assisté au démarrage des opérations de vote dans les bureaux de vote de l’école CEG 20, située derrière l’aéroport de Niamey.
 

Partout où ils étaient passés, l’ancien président intérimaire du gouvernement d’unité nationale du Libéria et sa suite ont constaté le déroulement des opérations électorales dans le calme ainsi que le déplacement, quoique timide le matin, des électeurs désireux d’accomplir leur devoir civique.

 
Amos Sawyer et sa délégation ont néanmoins déploré certaines insuffisances, notamment le démarrage tardif, allant d’une à deux heures, des opérations électorales en raison du manque de matériel électoral ainsi que de l’absence de présidents et membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans certains bureaux de vote.

 
A l’issue de leur périple dans les bureaux de vote, M. Sawyer et sa suite se sont rendus dans la «salle de situation de la CEDEAO» installée dans un hôtel de la place dans le cadre de ces élections.

 
La CEDEAO, faut-il le rappeler, a déployé cent trente (130) observateurs, dont 15 à long terme et 115 à court terme pour observer les présentes élections et suivre toutes les opérations préélectorales, électorales et post électorales du scrutin et de se prononcer sur son déroulement. Cette observation portera notamment sur la régularité, la transparence, l’équité et le bon déroulement de ces élections.

 
Plus de sept millions et demi de Nigériens  se sont rendus  aux urnes ce dimanche 21 février 2016 pour élire 171 députés et leur président pour les cinq années à venir.

Par ailleurs, quinze (15) candidats étaient en lice pour le premier tour de la présidentielle, dont le président sortant, Mahamadou Issoufou, au pouvoir.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *