Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
DOOGEE
Camon CM Full Ecran

Le Nigeria bloque les transferts d’argent à l’international via le mobile et le web

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La Banque Centrale du Nigeria (CBN) a restreint le marché du transfert d’argent à l’international. Dans un communiqué publié sur son site internet, la CBN a justifié cette mesure par la volonté de remonter le gouffre creusé par la chute des cours du pétrole.

Depuis le 2 août 2016, les activités des fournisseurs de services de transfert d’argent via le mobile et le web sont suspendus. De ce fait, seules les sociétés Western Union, Money Gram et Ria continuent leurs opérations de transfert d’argent à l’international dans le pays. C’est donc pour « dénoncer » cette décision qu’elle considère comme un blocage de ses activités que WorldRemit, un acteur qui exerce dans le pays a publié un communiqué le 2 août 2016.

CBN-Regionale.info

                                          Banque Centrale du Nigeria (CBN) / CRÉDIT : DR

De l’avis de Ismail Ahmed, fondateur et président directeur général de WorldRemit, cette décision est « arbitraire, inexplicable et extrêmement préjudiciable à la diaspora nigériane qui compte sur des centaines de sociétés de transfert d’argent et banques, offrant du choix, de la commodité et des prix compétitifs ». De plus, l’information selon laquelle leurs opérations ne seront plus traitées, ne leur a été signifiée que le 2 août, les obligeant à suspendre leurs activités vers le Nigeria le même jour.

Face à ces accusations, la CBN met en avant la volonté de préserver les intérêts du Nigeria. En effet, la chute des cours du pétrole a mis à mal l’économie – essentiellement basée sur l’or noir – de la nation la plus peuplée d’Afrique. Le pays a pourtant besoin de devises étrangères. Pourtant, selon la CBN, au regard des activités des institutions financières incriminées, les devises ne parviennent pas dans les banques physiques et restent en quelque sorte « entre les mains des opérateurs de transferts ». En 2015 par exemple, selon les données de la Banque Mondiale, ce sont 21 milliards de dollars qui ont transité par les moyens de transfert d’argent à l’international.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *