fbpx

Nigeria : L’armée exige le départ d’Amnesty International

Samedi 06

Un dernier rapport publié le lundi dernier par Amnesty international, révèle la mort de 4000 personnes, après des affrontements entre les éleveurs et les agriculteurs du Nigeria. Le rapport de cette Organisation non gouvernementale (ONG) semble avoir été d’un goût amer pour les autorités militaires du pays, car l’armée a souhaité le départ de celle-ci.

Le brigadier général John Agim, directeur de l’information militaire du Nigeria / ©    DR

L’ONG a publié un rapport sur les violences que subissent les populations nigérianes, mettant ainsi à nu l’incapacité des autorités locales d’assurer la protection des biens et  des personnes au Nigeria. Après avoir déposé plusieurs plaintes auprès de l’ONG, les autorités militaires ont indiqué que ce dernier rapport est de trop.

Le brigadier général, John Agim, directeur de l’information militaire, a jugé ce rapport inacceptable car elle ternie l’image des dirigeants du pays. « Cette année, nous avons eu droit à presque un rapport par mois ! Suivant le principe que plus vous répétez un mensonge, plus il devient une vérité, accuse-t-il. Nous avons là une ONG internationale qui nous décrit comme des gens non civilisés qui ne savent pas prendre soin de leur propre population. Amnesty International n’apporte rien à notre pays, ils n’ont rien à faire ici », a-t-il déclaré.

Selon Osai Ojigho, présidente d’Amnesty International au Nigeria, ce rapport n’était nourrit d’intentions abjectes ni d’évoquer l’incompétence des militaires. « Ces attaques sont utilisées comme une tactique pour inciter les gens à détourner le regard des vrais problèmes que nous exposons. Je ne pense pas que l’armée ait le pouvoir de fermer les bureaux d’une organisation. Si Amnesty International devait fermer ses portes, cela enverrait un message très négatif à la communauté internationale », a-t-elle déclaré.

Le service de communication du président Muhammadu Buhari, sans ordonner la fermeture de l’ONG, a sévèrement mis en garde ses dirigeants dont les ambitions restent voilées.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *