NIGERIA : Le premier producteur africain de pétrole touché par une pénurie de carburant

Le Nigéria est touché par une pénurie de carburant depuis près de trois semaines.  Le premier producteur de pétrole en Afrique n’arrive plus à satisfaire ses automobilistes. Les sociétés importatrices de produits pétroliers raffinés  critiquent le système de prix administrés, qui ne leur permet plus de dégager de marges bénéficiaires.

La pénurie de carburant au Nigéria crée d’énormes dommages aux automobilistes. Ceux qui tentent de s’approvisionner malgré le manque forment des files d’attentes parfois longues de plusieurs kilomètres dans les grandes villes du pays. Le gouvernement a tenté de donner sa version des faits : «  les pénuries initiales ont été causées par des rumeurs de hausse de prix », ce qui a conduit à la constitution de stocks par les distributeurs et à un mouvement d’achat panique par les consommateurs, tandis que les réserves du pays étaient faibles.

Les importateurs de carburant ont de leur côté contesté les propos du gouvernement. D’après une association regroupant les deux tiers des entreprises importatrices de produits pétroliers, le prix du carburant fixé à 145 nairas par litre par le gouvernement (environ 33 centimes d’euro) ne permet pas de couvrir les coûts d’importations dans un contexte d’une augmentation du prix mondial du baril.

Le problème de pénurie au Nigéria est récurrent. D’après l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) le pays a consommé 266 000 barils par jour de produits pétroliers raffinés en 2015, dont 60% était importé. Bien que les capacités de raffinage du pays atteignent 445 000 barils par jour, soit un niveau supérieur à sa consommation, les raffineries ne sont utilisées qu’à moins de 15%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *