fbpx
Search
vendredi 18 janvier 2019
  • :
  • :

Nouvelle Constitution : Affi N’guessan dénonce un «passage en force»

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Si le président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Affi N’guessan, a déjà affiché clairement son désaccord vis-à-vis du projet d’une nouvelle Constitution, ce lundi 08 août, il monte une nouvelle fois au créneau pour dénoncer ce qu’il qualifie de  « passage en force » du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Cette réaction d’Affi N’guessan fait suite au discours du Chef de l’État à l’occasion du 56e anniversaire de l’indépendance du pays. Pour lui donc, le Président de la République, dans sa volonté de «doter la Côte d’Ivoire d’une nouvelle constitution », fait fi de «l’opinion de l’opposition» fustigeant au passage « l’épreuve de force » selon lui choisi par M.Ouattara.

Attaque de Grand- Bassam ; Affi recu par Alassane Ouattara

  Image d’archive    DR

A propos du discours du Chef de l’Etat à l’occasion de l’indépendance, Affi N’guessan le caractérise comme étant la marque de

 « l’impuissance, la cécité face aux souffrances et au désastre politique, économique et social auxquels est confronté notre pays avec son accession au pouvoir et dont les émeutes de ces dernières semaines ne sont qu’une des manifestations ».

Une impuissance, poursuit –il, qui se matérialise non seulement au niveau de la difficulté à trouver « des solutions aux graves problèmes du pays » mais aussi au niveau d’un « pouvoir laminé par ses excès, épuisé par ses contradictions internes et externes ».

Lire Aussi : Violences contre la CIE et à l’Université : Le Président appelle au civisme et à la responsabilité 

Dans son discours à la nation, le samedi 06 août 2016, Alassane Ouattara a confirmé la création d’ un poste de vice-président et d’un Sénat dans le cadre de la nouvelle Constitution qui sera soumise à référendum à la fin du mois d’octobre.

Le « poste de vice-président, sera élu au suffrage universel direct, en même temps que le président de la République (…) pour garantir la paix et la stabilité » a-t-il annoncé.

Concernant les manifestations contre la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, il a fait état d’un « audit des facturations de la CIE afin de veiller sur la bonne application des instructions le 1er mai dernier ».

 



Web redacteur ; Journaliste Radio


One thought on “Nouvelle Constitution : Affi N’guessan dénonce un «passage en force»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *