Search
lundi 26 février 2018
  • :
  • :

Nouvelle Constitution : La marche du FPI pas autorisée

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le 05 octobre prochain, le Chef de l’État de Côte d’Ivoire, devant les députés, défendra son projet de reforme constitutionnelle. C’est à cette même date que les réfractaires à ce projet, notamment le Front Populaire Ivoirien (FPI), ont prévu faire un sit — in pour marquer leur désapprobation.

Seulement voilà, cette manifestation du FPI devant l’Assemblée nationale est tout sauf légale, si l’on doit croire le préfet du département d’Abidjan, qui informe par ailleurs que « l’administration n’a reçu aucun courrier relatif à ce sit-in ».

«Par conséquent, le Préfet du Département d’Abidjan informe que cette manifestation n’est pas autorisée», prévient-il, précisant par ailleurs que  « les manifestations sur la voie publique sont soumises à autorisation préalable. »

Le vendredi 30 septembre dernier, au cours d’une conférence de presse à son siège, le Président du FPI, Pascal Affi N’guessan, a présenté ce projet comme étant « une humiliation » pour la Côte d’Ivoire, tous bords politiques confondus.

« Ils vont imposer à la Côte d’Ivoire un referendum sans même savoir le contenu a un mois de l’échéance, parce que ces dirigeants au pouvoir considèrent les ivoiriens comme un peuple vaincu » a-t-il dénoncé, annonçant qu’ils « seront mobilisés jusqu’au bout contre sa constitution taillée sur mesure ».



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *