Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

Nouvelle Constitution : Le référendum aura lieu le 30 octobre

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Après l’étape de l’Assemblée nationale, le processus d’adoption de la nouvelle Constitution ivoirienne passera à l’ultime étape avant sa mise en œuvre: le référendum. Cette échéance débutera à la fin du mois d’octobre, aux dires du porte parole du gouvernement ivoirien qui, au terme du conseil des ministres de ce 12 octobre, a livré les détails de ce scrutin.

« Le collège électoral ivoirien est convoqué le dimanche 30 octobre 2016. Le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures », a informé M. Bruno Koné dans son traditionnel point de presse à l’issu de conseil des ministres. Ainsi poursuit- il, la campagne référendaire se déroulera du 22 octobre à 00 heures au 29 octobre à minuit.

Du côté du gouvernement ivoirien, l’heure est désormais à la mobilisation et à la sensibilisation sur les objectifs de cette Constitution. D’ailleurs, le Chef de l’Etat a confié une mission aux  membres du gouvernement : 

« Je vous engage tous, afin que notre message de nouvelle Constitution  pour la paix et la stabilité soit répandu sur toute l’étendue du territoire national », a-t-il déclaré, avant de féliciter les parlementaires pour l’adoption de l’avant-projet de la nouvelle Constitution.

Lire Aussi : Nouvelle Constitution : Les députés adoptent l’avant – projet

Le projet sera publié dans le journal officiel dès ce jeudi 13 octobre. Alassane Ouattara a signé un décret allant dans ce sens.

C’est ce mardi 11 octobre 2016, que les députés ont adopté l’avant – projet de la Constitution avec  239 voix favorables sur 249 votants. « L’esprit de l’avant-projet de la Constitution (…) est l’occasion de tourner définitivement la page des crises successives que notre pays a connue », a déclaré le président Ouattara aux députés la semaine dernière.

Lire Aussi : Vice-présidence, Sénat… Ouattara présente l’avant-projet de la nouvelle Constitution devant les parlementaires

La nouvelle Constitution, qui une fois votée en référendum rentrera en vigueur en 2020, prévoit la création d’un poste de vice président. 

« En cas de vacance de la présidence, le vice-président garantit la stabilité et la continuité du fonctionnement de l’exécutif d’une part et le respect du calendrier électoral d’autre part », a expliqué M. Ouattara

 

 



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *