Search
jeudi 14 décembre 2017
  • :
  • :

Obsèques de Nelson Mandela : Un scandale financier portant sur plus de 18 millions d’euros dévoilé

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Ce 5 décembre, cela fait 4 ans que Nelson Mandela n’est plus de ce monde. A la veille de cette date de commémoration de sa mort, une révélation émanant d’un rapport publié par la médiatrice de la République sud-africaine dévoile des malversations autour de ses obsèques.

Dans un rapport de plus de 300 pages publié le lundi dernier par la médiatrice sud-africaine, Busisiwe Mkhwebane, il ressort que plus de 18 millions d’euros ont été détournés lors des funérailles de Nelson Mandela, en 2013. Entre mauvaise gestion et détournements de fonds, le rapport fustige « une inflation massive des prix, une mauvaise planification et un manque de respect des règles de la chaîne d’approvisionnement ». Certains services, par exemple, ont été payés sans que la moindre facture ne soit délivrée, alors que d’autres encore ont été payés sans que la prestation ne soit exécutée.

   Le rapport précise que plus de 18 millions d’euros ont été détournés lors des funérailles de Nelson Mandela, en 2013 / © DR

Le fait le plus accablant concerne la provenance de ces fonds qui, selon le rapport, étaient destinés « à l’infrastructure, à l’eau courante, à l’électricité, à la rénovation d’écoles ou d’hôpitaux », de la région rurale du Cap-Oriental.

Selon la médiatrice, qui a exprimé son indignation devant ces mauvais agissements, toutes ces accusations sont basées sur des preuves :

« L’accusation selon laquelle le gouvernement de la province du Cap-Oriental aurait indûment détourné des fonds publics pour un montant de 18 millions d’euros affectés à la “Estern Cape Development Corporation” pour accélérer le développement de l’infrastructure sociale en vue des funérailles du Président Mandela, est basée sur des éléments de preuve. »

A cet effet, elle demandé au ministère sud-africain des finances de diligenter une enquête afin de situer les responsabilités.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.