Patrice Talon prend officiellement les rênes du pouvoir pour un seul mandat

Patrice Talon est officiellement l’homme fort du Bénin. Au Stade Charles-de-Gaulle de Porto-Novo, il a prêté serment le mercredi 6 avril, en réitérant sa volonté de ne briguer qu’un seul mandat.

Patrice Talon- Claudine Gbènagnon-regionale.info
                           Patrice Talon et son épouse Claudine Gbènagnon lors de la cérémonie d’investiture 

Depuis le 20 mars dernier, Patrice Talon a arraché la victoire de fort belle manière avec 65% du suffrage, lors du second tour de l’élection qui l’a opposé à Lionel Zinsou, l’ex-premier ministre du président sortant. La cérémonie s’est déroulée dans un stade bondé de monde. Tous voulaient y prendre part. C’est sous le coup de 10 H que l’homme d’affaire qui a fait fortune essentiellement dans le coton, a franchi le sol du stade. Il était accompagné de son épouse, la désormais première dame, Claudine Gbènagnon. La prestation de serment s’est déroulée devant le président de la Cour constitutionnelle, le président de l’Assemblée nationale et celui de la Cour suprême. La présence de l’ancien premier ministre, Lionel Zinsou a été très appréciée par la foule qui n’a pas manqué de l’ovationner.

Lire aussi : PRÉSIDENTIELLE AU BENIN : Le jeu des alliances réussira-t-il à faire la différence lors du second tour ?

Après sa prestation de serment, Patrice Talon a prononcé son tout premier discours. Il s’est voulu rassembleur et a annoncé la « rupture » à travers « un nouveau départ » comme lors de sa campagne :

« Je m’engage pour un nouveau départ, j’y crois fermement [ ] La tâche parait immense ! Mais ce n’est pas œuvre impossible si les actions à entreprendre s’appuient sur une vision claire ainsi que sur les compétences et les atouts dont nous disposons. Je ferai de mon mandat unique une exigence morale ! « 

Peu avant la cérémonie solennelle de prestation de serment qui, rappelons-le, n’a vu la participation d’aucun chef d’État par « soucis de sobriété », Patrice Talon a été reçu par le président sortant, Boni Yayi, au palais présidentiel, à Cotonou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *