Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
DOOGEE
Camon CM Full Ecran

La PISAM lève 10 milliards de F CFA pour se « transformer en hôpital digital »

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La polyclinique Internationale Sainte Anne Marie (PISAM) veut se transformer en un « hôpital digital ». Pour matérialiser cette grande ambition, une levée de fonds auprès de la Société générale de banque de Côte d’Ivoire (SGBCI), d’une valeur de 10 milliards de FCFA, a été effectuée.


C’est lors d’un entretien accordé à APA news que le Président directeur général de la PISAM, Eric Djibo, est revenu les prochaines ambitions de ce centre hospitalier. Premier palier à atteindre, l’effectivité du concept « PISAM 2.0 ». Qualifiée de « révolutionnaire » par son PDG, ce concept permettra d’atteindre la « de l’émergence ». La grande innovation consistera à améliorer la prise en charge du patient en s’appuyant sur les dossiers médicaux numérisés.

« Les médecins auront facilement accès aux dossiers de leurs patients que ce soit en consultation, au bloc opératoire ou en hospitalisation. Ils auront accès aux résultats des laboratoires et de l’imagerie [ ] tout cela améliorera la prise en charge du patient », a expliqué Eric Djibo.

pisam-regionale-info

                                  Polyclinique internationale Sainte Anne Marie (PISAM) / © DR

Ce projet de grande envergure prend en compte l’acquisition de « matériel de dernière génération », tels que ceux du « service de radiologie interventionnelle, d’imagerie complètement rééquipé, d’un bloc opératoire aux standards internationaux et du service de réanimation, et de surveillance continue ». D’où le nécessite de lever la faramineuse somme de 10 milliards de F CFA auprès de la SGBCI. A en croire le PDG, la moitié de ce montant servira à « réhabiliter le bâtiment, faire des locaux plus agréables, des chambres d’hospitalisation rénovées, ouvrir les ailes qui sont fermées pour accueillir beaucoup plus de patients ».

« Les études ont déjà commencé et les travaux devraient s’étaler entre 12 et 18 mois. Les patients pourront voir au fur et à mesure qu’on avance, les améliorations du cadre », s’est réjoui Eric Djibo, précisant que le début des travaux est prévu pour janvier au plus tard.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *