Search
lundi 26 février 2018
  • :
  • :

Pour sa 3e édition, l’Africa Web Festival revendique sa position d’événement majeur du numérique

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La troisième édition de l’Africa Web Festival a ouvert ses portes ce mardi 29 novembre 2016, à Abidjan. Comme chaque année depuis 2014,  3 jours durant, les échanges s’articuleront autour de l’usage du numérique en Afrique et son apport dans l’amélioration de la vie des populations. Cette année, ce sont les secteurs de la santé, l’agriculture et l’éducation qui sont à l’honneur.

Africa Web festival est l’événement majeur du numérique en Côte d’Ivoire. Il a pour vocation de faire se rencontrer diverses compétences et ressources du secteur du numérique. Pour cette troisième édition qui s’est ouverte ce mardi 29 novembre, ce sont plus de 8.000 participants qui sont attendus. Parmi elles, des délégations venues de plusieurs pays dont, entre autres, le Canada, le Burkina, le Mali, le Sénégal et la Guinée. Madame Maryam Sy Diawara, fondatrice de ce festival, a présenté aux participants, la nécessité de ce rendez-vous qui met l’éducation des jeunes au cœur de ses objectifs :

« Africa web festival est devenu pour l’écosystème numérique d’Abidjan un événement de construction social majeur. Il permet aux entreprises de dialoguer avec les jeunes talents. Aux dirigeants de partager leurs vision et leurs ambitions et aux gens de toutes les classes sociales de vivre ensemble » a-t-elle soutenu.

maryam-sy-diawara-regionale-info

                                      Maryam Sy Diawara, fondatrice de l’Africa Web Festival

Pour cette édition, il faut noter la participation de plusieurs élèves et étudiants venus massivement s’imprégner des réalités des TIcs en Côte d’Ivoire ainsi que des innovations et des expériences qui ont lieu ailleurs. A ce sujet, Madame kandia Camara, Ministre de l’éducation nationale et de la formation technique, n’a pas manqué de saluer le bien-fondé de cette initiative :

« Il est indéniable que le numérique impulse une nouvelle dynamique au système éducatif ivoirien. Et le présent festival va permettre de faire un bilan, mais aussi et surtout de s’imprégner de d’autres expériences pour une meilleure ».

Lire aussi : L’agriculture, l’éducation et la santé à l’honneur lors de la 3e édition de l’Africa Web Festival

Pour sa part, Bruno Nabagné Koné, Ministre de l’économie numérique et de la Poste, est allé dans le même sens que sa collègue du gouvernement. Pour lui, la décision d’axe les échanges autour de l’éducation, la santé et l’agriculture s’inscrit dans la droite ligne des priorités du gouvernement :

« Ces thèmes sont parfaitement en ligne avec les priorités du gouvernement, plus particulièrement avec les enjeux de développement de notre économie numérique. En effet, l’éducation nationale, la santé et la culture figurent, au nombre de nos priorités de développement. »

africa-web-festival-regionale-info

                                  Les autorités ivoiriennes ont pris part à la cérémonie d’ouverture

Africa Web Festival au-delà de créer un cadre de réflexion, d’échange, d’opportunités B2B, favorise la mise en œuvre de projets en faveur de l’innovation en Afrique. « Après le festival, notre équipe continuera la bataille du numérique à travers des projets structurants », soutient Maryam Sy Diawara. Elle a annoncé à cet effet un projet d’accélérateur pour accompagner le décollage des start-ups africaines, mais aussi une collaboration avec les chercheurs et les universités pour mettre sur pied le centre de recherche africain en innovation numérique. Ce sont selon elle, « des projets conjugués à de nombreux autres projets structurants, qui aideront à bâtir les infrastructures de l’avenir de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *