Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
DOOGEE
Camon CM Full Ecran

Pourquoi l’attentat d’Orlando nous concerne directement

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Il est une règle non écrite -mais immuable- du métier de journaliste. L’intérêt que le lecteur porte à un événement est inversement proportionnel à la distance qui le sépare de lui. Pourtant Daech est en train de bouleverser cette règle tacite que tout rédacteur en chef a en tête avant d’accepter une proposition de sujet d’un de ses journalistes. L’attaque perpétrée hier, par un homme seul, dans une boîte de nuit gay, à Orlando aux Etats-Unis, nous interpelle nous, en Côte d’ivoire, sur le continent africain. Par quel miracle de la géopolitique moderne cela se produit-il ?

Parce que l’homme est un américain, musulman, d’origine afghane, né aux États Unis, et qu’il a prêté allégeance à Daech avant de passer à l’acte. Il n’est point besoin d’être passé par les camps d’entraînement de l’Etat Islamique en Syrie pour être membre de l’organisation. Celle-ci prouve une fois de plus qu’elle peut frapper quand et où elle veut, avec des bras armés identifiés par elle ou pas. Elle appelle à frapper « les impurs » où qu’ils soient. En Europe, en Afrique, en Amérique, au Moyen Orient, il n’est pas un jour que le terrorisme, sous couvert de religion et sur fond de concurrence entre Daech et Al Qaïda, ne frappe des innocents.

« Il faut le dire, ici comme ailleurs, l’Islam et le terrorisme n’ont rien à voir l’un avec l’autre »

Tuerie-Orlando-Regionale.info

                                                   Un hommage aux victimes d’Orlando / CREDIT : DR

Parce qu’il est urgent, ici comme ailleurs, de dire et répéter que l’islam et le terrorisme n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Après l’attaque de Grand Bassam, les chefs religieux musulmans ivoiriens sont montés au créneau pour (bien) faire cette pédagogie. Ils doivent continuer et lutter inlassablement contre toute forme de radicalité religieuse.

Lire aussi : La fusillade d’Orlando perpétrée par Omar Mateen livre ses premiers secrets !

Parce que, nous ne savons pas si l’attaque d’hier, qui est la plus importante perpétrée aux Etats-Unis depuis celle contre le World Trade Center à New York, le 11 septembre 2001, aura des conséquences sur le scrutin le plus important de l’année pour le monde entier, l’élection du Président des États-Unis d’Amérique. Il ne nous est pas indifférent, cette fois-ci, que la Démocrate Hillary Clinton ou le Républicain Donald Trump soit élu en novembre prochain. Ils ont tous deux leurs qualités et leurs défauts. Mais le second, pro-arme (il pense qu’il y aurait eu moins de morts en France en novembre 2015 si les citoyens français étaient autorisés à porter une arme, comme aux Etats-Unis – on a vu hier l’efficacité d’un tel raisonnement), anti-immigration (il veut construire un mur infranchissable entre le Mexique et les Etats-Unis), anti-musulman (il stigmatise la communauté musulmane et veut imposer l’interdiction d’accès des musulmans aux Etats-Unis), nous fait peur. Il ne manquera pas de surfer, dès demain, sur l’événement, dans un discours sur l’immigration qu’il a décidé de maintenir malgré le deuil. L’attaque d’Orlando est, à juste titre, un traumatisme pour le peuple américain. Comment réagiront les électeurs après l’attentat ? Nous saurons vite la tournure que prendra cette campagne présidentielle, inédite à bien des égards.

Aujourd’hui, comme le 12 septembre 2001, nous sommes tous américains.

Philippe Di Nacera
Directeur de la publication 

Publié en partenariat avec Politikafrique.info

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *